Vous êtes ici :
Communiqué de presse Énergie

Projet parc éolien Des Cultures – Québec se réjouit de la solution mise de l’avant par Kruger Énergie et Énergies Durables Kahnawà:ke

Québec, le 17 août 2017 – Le ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles, M. Pierre Moreau, se réjouit du partenariat stratégique entre Énergies Durables Kahnawà:ke (EDK) et Kruger Énergie, spécialisée dans le développement et la gestion de centrales d’énergie renouvelable. Ce partenariat permettra la création de la société en commandite Énergie renouvelable des Cultures s.e.c. qui sera responsable de développer, construire et exploiter un parc éolien de 24 MW, situé sur le territoire de la municipalité régionale de comté des Jardins-de-Napierville, en Montérégie.

Le projet du parc éolien Des Cultures, issu du bloc autochtone de 250 MW du troisième appel d’offres éolien lancé par Hydro-Québec Distribution en 2009, prévoit la construction de 6 à 10 éoliennes, pour une puissance totale de 24 mégawatts, un réseau collecteur, des chemins d’accès ainsi qu’un poste de transformation électrique dans les municipalités de Saint-Rémi et de Saint-Michel où des éoliennes seront installées.

Ce projet de 24 MW engendrera des investissements de l’ordre de 70 M$ dans l’économie du Québec. De plus, le promoteur distribuera des redevances annuelles, qui seront partagées entre les propriétaires terriens et les municipalités sur une période de 20 ans.

Ainsi, le partenariat d’EDK avec Kruger Énergie et la relocalisation du parc éolien offrent une solution qui engendrera non seulement des retombées économiques dans la région de la Montérégie, mais également pour tout le Québec, en mettant à profit la filière éolienne québécoise. Les promoteurs entendent bien faire de l’acceptabilité sociale un enjeu majeur dans la mise en œuvre de leurs actions. Les citoyens et les acteurs du milieu local seront consultés à chaque étape de la réalisation du projet et Kruger s’assurera que leurs commentaires soient pris en compte.

Citations

Je salue le travail effectué par les partenaires. Une bonne solution a été trouvée afin de réaliser le projet porté depuis des années par Énergies Durables Kahnawà:ke, visant à favoriser la production d’énergie verte et le développement économique régional, tout en contribuant au développement socioéconomique de la communauté autochtone. Grâce à cette alliance, Énergie renouvelable des Cultures est en bonne position pour concrétiser un projet socialement acceptable pour les citoyens et contribuer à l’enrichissement collectif.

M. Pierre Moreau, ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles, ministre responsable du Plan Nord et ministre responsable de la région de la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine

Je me réjouis de constater qu’une initiative de développement économique régionale unira les forces d’Énergies Durables Kahnawà:ke  une société de la communauté mohawk, avec celles de Kruger Énergie inc., qui apporte son expertise dans le domaine éolien pour développer, construire et exploiter ce parc éolien. Soulignons que ce projet novateur, développé par la communauté, engendrera des retombées directes dans Kahnawà:ke et dans toute la région de la Montérégie. Voilà un bel exemple de partenariat.

M. Geoffrey Kelley, ministre responsable des Affaires autochtones

Faits saillants

  • Le parc éolien Des Cultures est issu du bloc de 250 MW destiné à des projets autochtones du troisième appel d’offres éolien de 500 mégawatts lancé par Hydro-Québec Distribution en 2009.
  • Un premier parc éolien réalisé par une communauté autochtone a été mis en service en décembre 2016. Le parc éolien Mesgi’g Ugju’s’n de la nation micmaque, octroyé de gré à gré par Hydro-Québec Distribution, est situé en Gaspésie.
  • Kruger Énergie a développé, construit et exploite actuellement le parc éolien Montérégie d’une puissance installée de 101,2 MW. Situé dans la même région que le projet Des Cultures, ce parc est bien accueilli par la population locale et engendre des retombées économiques qui bénéficient à toute la communauté.
  • Le projet initial mis de l’avant par la communauté mohawk de Kahnawà:ke, par le biais d’Énergies Durables Kahnawà:ke avait dû être revu à la suite des recommandations en ce sens du Bureau d’audiences publiques sur l’environnement, qui jugeait que l’acceptabilité sociale était un enjeu majeur du projet de parc éolien Saint-Cyprien et qu’à cet égard, l’adhésion de la communauté d’accueil devait être une condition à satisfaire avant toute autorisation du projet.

Liens connexes

 

Partager

X