Québec Mines + Énergie - 19 au 22 novembre 2018 - Centre des congrès de Québec
Retour à la programmation

Salle 307-AB

20 novembre 2019

Réussites portant sur la formation et les relations entre les communautés autochtones et l’industrie

Président

Renald Gauthier

CIMA+

Les relations harmonieuses entre les communautés autochtones et l’industrie sont essentielles et incontournables pour le bien commun, qu’il soit financier, humain ou environnemental.

Certains aspects de cette réalité industrielle contemporaine sont présentés au cours de cette session de conférence. Les thématiques abordés présenteront différentes expériences professionnels et corporatives de nos conférenciers.

Liste des acronymes 

13 h 30

L’automatisation dans l’industrie minière, son impact sur l’emploi et la participation des travailleurs autochtones – Le cas de Rio Tinto à Pilbara en Australie occidentale

Présentateur

Eric Lamy

Étienne Lamy

Rio Tinto

Détails de la conférence

La révolution 4.0 est une mégatendance qui touche tous les secteurs de l’industrie, y compris les mines et la production de métal primaire. Au Québec, il existe déjà de nombreux exemples d’automatisation des opérations minières et il est prévu que le processus ira en s’accélérant dans les prochaines années. L’une des principales préoccupations liées à l’automatisation, à la robotique et à l’IA est l’impact potentiel sur la main-d’œuvre, en particulier pour les emplois les moins qualifiés, et sur les communautés locales et autochtones. Notre présentation portera sur le lien entre le processus d’automatisation et les emplois en s’appuyant sur l’expérience de Rio Tinto (minerai de fer) dans la région du Pilbara, en Australie occidentale. Nous discuterons notamment du contexte régional, des moteurs qui sous-tendent l’automatisation, de l’impact sur les emplois locaux et autochtones, des partenariats de formation avec le gouvernement pour développer la main-d’œuvre du futur et des programmes de requalification des travailleurs touchés.

14 h 05

Le programme l’essentiel des mines (Mining Essentials)

Présentatrice

Pascale Larouche

Pascale Larouche

MiHR

Détails de la conférence

Fondé en 2010 par le biais d'un partenariat entre le Conseil des ressources humaines de l'industrie minière (RHiM) et l'Assemblée des Premières Nations (APN), Mining Essentials est le seul programme national de formation du secteur minier entériné par l'industrie pour les peuples autochtones intéressés à explorer les possibilités de carrière dans le secteur minier. Il a été créé en collaboration avec l'APN, l'Inuit Tapiriit Kanatami, le Conseil national des Métis, des employeurs, des éducateurs et des communautés.

Ce programme de 360 heures enseigne les compétences de base et de préparation au travail que l’industrie minière a validé et jugé nécessaires pour obtenir un emploi dans l’industrie. Grâce à des partenariats avec l'industrie, Mining Essentials offre aux participants l'opportunité de vivre des expériences d'apprentissage pratiques dans une mine ou un site d'exploration, enrichissant ainsi leur expérience de formation.

Mining Essentials se distingue des autres programmes de préparation au travail par le fait que les compétences sont enseignées à l'aide d'exemples sur le lieu de travail en conjonction avec les méthodes et supports d'enseignement traditionnels autochtones. Cette approche permet aux étudiants de mieux comprendre le matériel en utilisant un contexte et des méthodes culturels pertinents.

Créé dans le but d’aider les entreprises et les communautés à atteindre leurs objectifs communs en matière d’embauche et d’emploi, le programme vise à donner aux peuples autochtones la possibilité de développer les compétences non techniques et la confiance nécessaires pour obtenir des emplois valorisants, tout en favorisant le développement économique aidant à l’émancipation communautés. Mining Essentials continue d'accroître les possibilités de croissance et de réussite dans diverses carrières, tout en attirant et en fidélisant les autochtones au sein de l'industrie minière canadienne, contribuant inévitablement à l'optimisation de l'offre de main-d'œuvre actuelle.

Les partenariats entre les employeurs du secteur minier, les éducateurs et les communautés sont fortement encouragés dès le début afin de créer une base solide pour la formation à l'emploi. Les partenaires de l'industrie doivent, par écrit, avoir l'intention d'embaucher les participants retenus. Mining Essentials est hautement adaptable pour répondre à tous les partenaires impliqués et aux besoins spécifiques.

15 h

Le Centre d’excellence autochtone pour le développement des minéraux et son engagement

Présentateur

Stacey Cress

Stacey Cress

Waubetek Business Development Corporation

Détails de la conférence

Waubetek Business Development Corporation est une organisation contrôlée et dirige par des Autochtones et qui fournit des services de financement et de développement économique Premières nations et aux entreprises autochtones localisées dans le nord-est de l'Ontario.

«Waubetek», qui signifie «l’avenir» en Ojibwé, a eu l’honneur de fournir divers services aux entreprises et de financements commerciaux à plus de 3 000 entreprises autochtones dans divers secteurs depuis 1989.

Le Centre of Excellence for Indigenous Mineral Development est le premier du genre en Ontario, au Canada et à l'échelle internationale. L’objectif du centre est d’accroitre la participation des autochtones à l’industrie minière, ainsi que d’aider l’industrie et le gouvernement par le partage d’informations et la mise en place de protocoles sur les meilleures pratiques impliquant les autochtones. L’accès à l’information aidera les employeurs et les employés potentiels à pourvoir ou à sécuriser des emplois et facilitera les possibilités de réseautage et de développement commercial.

Les principaux utilisateurs / parties prenantes seront les partenaires du développement minier et de l'industrie minière.

15 h 35

Évolution des relations entre les communautés autochtones et l’industrie minière

Présentateur

Robert Lanari

Robert Lanari

Consultant, milieu autochtone

Détails de la conférence

Déjà au 19e siècle, on discutait fort de l’exploitation minière et c’est en 1864 que fut adoptée la première loi sur les mines au Québec. La ruée vers l’or en Beauce avait forcé le gouvernement de l’époque à mettre en place des balises afin d’avoir un contrôle tout relatif sur les agissements des explorateurs et des exploitants du précieux métal. Ce régime minier se basait sur le principe du free mining.

À partir des années 80, et malgré la Loi sur les mines, l’Industrie minière canadienne a vécu un profond changement relativement au financement, à la fiscalité, à l’environnement et à l’utilisation des terres, tout particulièrement en milieu autochtone. Elle avait besoin de se donner une nouvelle vision, de se réorienter, de changer ses façons de faire. C’est de cette évolution que nous voulons discuter aujourd’hui, des partenariats ainsi que des ententes de bénéfices et leurs répercussions qui sont devenues la norme des grands projets de développement.