Luce Asselin

Luce Asselin est détentrice d’un baccalauréat en sciences politiques de l’Université Laval, d’un certificat en enseignement de l’Université de Montréal et d’une licence en droit.

Son engagement au sein du ministère des Ressources naturelles remonte à 1991. De 1991 à 1994, elle a occupé successivement les postes d’attachée de presse et de directrice de cabinet de Mme Lise Bacon, alors vice première ministre du Québec et ministre de l’Énergie et des Ressources. De 1995 à 1997, elle fait un saut dans le secteur privé à titre de conseillère principale chez GPC Communications, puis de directrice générale adjointe aux relations publiques chez Draft Communications et Stratégies de 1997 à 2001. De 2001 à 2003, elle a occupé le poste de directrice de cabinet du ministre de la Justice et procureur général du Canada. Elle revient au Gouvernement du Québec pour assumer la fonction de directrice de cabinet du ministre des Ressources naturelles, de la Faune et des Parcs en 2004-2005. Par la suite, elle joindra les rangs d’Hydro Québec afin d’occuper le poste de conseillère aux mandats spéciaux à la Direction de l’efficacité énergétique puis, en 2008, celui de chef des mandats spéciaux, toujours chez Hydro Québec. En 2008, le Conseil des ministres nomme Luce à titre de présidente-directrice générale de l’Agence de l’efficacité énergétique, poste qu’elle occupera jusqu’en 2011.

Elle retourne ensuite au secteur privé pour une période de 3 ans.

Le 4 août 2014, elle a été nommée sous-ministre associée à l’Énergie au ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles.

Simon Barnabé

Simon Barnabé est professeur au Département de chimie, biochimie et physique à l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) et directeur adjoint au développement scientifique et au partenariat à l’Institut de recherche sur l’hydrogène et occupe le même rôle à l’Institut d’Innovations en Éco-matériaux, Éco-produits et Éco-Énergie de l’UQTR. Il est titulaire de la Chaire de Recherche Municipale pour les Villes Durables et co-titulaire de la Chaire de Recherche Industrielle en Bioéconomie et Bioénergie Régionale. Il est un chercheur de terrain qui dédie ses activités de recherche à la relance des régions-ressources et à la revitalisation des infrastructures et des expertises locales par la diversification des produits issus de la biomasse. Son équipe est bien connue pour favoriser la synergie collège-université-entreprise et utiliser les municipalités comme véhicule d’innovation. M. Barnabé dirige actuellement une équipe d’une quinzaine d’étudiants gradués et de stagiaires postdoctoraux et pilotent des projets multisectoriels dans les secteurs émergeants de la biomasse et des bioprocédés industriels. M. Barnabé fait partie aussi de plusieurs réseaux et siègent entre autres dans les comités scientifiques ou de direction du Réseau Québécois sur l’Énergie intelligente, le CIRODD, CentrEAU, VERTECH CITY, RELIEF et du RLS-Energy Network.

Mélanie Beaudette

Mélanie Beaudette est titulaire d’un baccalauréat en Sciences de la Terre à l’UQAM et complète actuellement une maîtrise à l’INRS sur la volcanologie, la stratigraphie et la géochimie du Groupe de Parent, une séquence volcanique comprise dans l’Orogène de l’Ungava. Depuis 2017, elle est co-chef de projet au MERN pour la cartographie du Grand Nord québécois. Mélanie est également membre fondatrice du chapitre Women In Mining de la ville de Québec.

 
 
 

Christian Bélanger

Monsieur Christian Bélanger a rejoint l’Institut de recherche d’Hydro Québec en 2016. Il est présentement Directeur Recherche, Projets Stratégiques et transversaux. À ce titre, il est responsable de la vision technologique d’entreprise et des partenariats en relation avec cette Direction.

Avant de rejoindre Hydro Québec, M. Bélanger a travaillé en R&D dans diverses organisations dans les secteurs de la chimie, des matériaux et de l’automobile, dont 16 ans en Europe. Il possède une large expérience de la gestion de l’innovation autant dans le secteur public que privé.

M. Bélanger a reçu son doctorat de l’université McGill en génie Chimique en 1992 et son diplôme d’ingénieur en Génie physique de l’École Polytechnique de Montréal en 1986. Il possède un EMBA de l’université Concordia.

Hubert Bolduc

M. Bolduc a été nommé président, Investissement Québec International, en septembre 2019. Après avoir œuvré comme haut fonctionnaire pendant près de deux ans et avoir occupé un poste de directeur chez Investissement Québec de 2014 à 2015, il devient président-directeur général de Montréal International en 2016. Vice-président, Communications et affaires publiques, chez Cascades de 2004 à 2012, il a également occupé le poste de conseiller du premier ministre du Québec de 2001 à 2003 et celui de conseiller au sein du cabinet de relations publiques NATIONAL de 1998 à 2000. Titulaire d’un baccalauréat en science politique de l’Université du Québec à Montréal, d’une maîtrise en communication de l’Université Stirling en Écosse et d’un MBA de HEC Montréal, M. Bolduc a présidé les conseils d’administration des Manufacturiers et Exportateurs du Québec et du Jour de la Terre. Il a également siégé au conseil de la Chambre de commerce du Montréal Métropolitain, de la Fondation de l’UQAM et de Forces Avenir. M. Bolduc est membre des conseils d’administration du Palais des congrès de Montréal, de Montréal International, de La Capitale mutuelle de l’administration publique et de La Capitale assureur de l’administration publique, du Conseil des relations internationales de Montréal (CORIM) ainsi que du Projet STAR.

 

Jacky Bonnin

Jacky Bonnin travaille dans les domaines de l’environnement et de l’énergie depuis plus de 30 ans. Après une carrière dans l’industrie agroalimentaire consacrée au développement de nouvelles technologies de traitement des eaux usées industrielles et de valorisation de leurs résidus, il crée en 2001 sa propre firme de conseil. ASTRADE est une firme française d’ingénierie spécialisée dans la biométhanisation et ses aspects connexes (valorisation des digestats, optimisation énergétique, traitement des odeurs, valorisation du CO2, carburant bioGNC, etc.). Parallèlement au développement de plusieurs projets majeurs en France, ASTRADE a assuré la conception du projet CTBM.

 

Jean-François Boulanger

Jean-François a gradué du baccalauréat en génie des matériaux et de la métallurgie en 2008. Il a œuvré comme ingénieur-métallurgiste à la mine de phosphate de Kapuskasing en Ontario jusqu’en 2010. Il a ensuite été embauché comme ingénieur de procédé à la mine de nickel-cobalt Murrin‑Murrin de Glencore, en Australie de l’ouest. En 2013, il a entamé son parcours à la maîtrise puis au doctorat à l’Université Laval, ses recherches portant sur la valorisation des éléments de terres rares. Il a été embauché comme professeur à l’UQAT en 2019 où il mène des recherches en hydrométallurgie avec une emphase sur les minéraux critiques et stratégiques.

Sophie Brochu

Sophie Brochu exerce les fonctions de présidente-directrice générale d’Hydro-Québec depuis le 2 avril 2020. Elle est la première femme à occuper ce poste de façon permanente dans l’histoire de l’entreprise. Mme Brochu compte plus de trente ans d’expérience dans le secteur énergétique. Elle a commencé sa carrière en 1987 comme analyste financière à la Société québécoise d’initiatives pétrolières (SOQUIP), société d’État alors chargée de développer le réseau de gaz naturel au Québec.

Elle s’est jointe à Énergir (anciennement Gaz Métro) à titre de vice-présidente, Développement des affaires, en 1997, puis a dirigé d’autres vice-présidences au sein de l’entreprise, dont celles des approvisionnements gaziers ainsi que des ventes et des services à la clientèle. En 2007, elle est devenue présidente et chef de la direction d’Énergir, poste qu’elle a occupé jusqu’à la fin de 2019. Sous sa gouverne, le distributeur gazier a ajouté le gaz naturel renouvelable à son portefeuille d’approvisionnement et est devenu un acteur de premier plan dans les secteurs éolien et solaire, tant au Canada qu’aux États-Unis. Au milieu des années 2000, Énergir a fait l’acquisition de l’entreprise d’électricité Green Mountain Power, établie au Vermont. Celle-ci a par la suite acheté Central Vermont Public Services, renforçant ainsi son rôle de fournisseur d’électricité centré sur les clients.

Mme Brochu est titulaire d’un baccalauréat ès arts en sciences économiques de l’Université Laval et siège au conseil de la Banque de Montréal. Très active sur le plan social, elle œuvre depuis de nombreuses années auprès de Centraide du Grand Montréal et est cofondatrice de la ruelle de l’avenir, organisme qui lutte contre le décrochage scolaire dans les quartiers Centre-Sud et Hochelaga de Montréal. Elle préside le conseil d’administration de la Fondation Forces AVENIR, qui appuie des activités visant à encourager et à reconnaître l’engagement des étudiants dans la collectivité. De plus, elle est leader de L’effet A, initiative ayant pour but de favoriser la présence des femmes à tous les niveaux des organisations. Mme Brochu s’est vu décerner des doctorats honoris causa par l’Université de Montréal (HEC Montréal) et par l’Université Bishop’s. Elle est membre de l’Ordre du Canada.

 

Nathalie Camden

Mme Nathalie Camden est sous-ministre associée aux Mines au ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles depuis juin 2018. Mme Camden a débuté sa carrière dans la fonction publique québécoise en 1992 au ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles où elle est promue, en 1998, directrice des Affaires autochtones. Elle a occupé plusieurs postes de gestion dans ce ministère dans différents secteurs (Forêts et Mines) et a été sous-ministre associée à la Faune de 2009 à 2014.

De 2015 à 2017, elle assume la fonction de secrétaire adjointe au Secrétariat au développement nordique et à la Société du Plan Nord où elle a participé activement à la création de celle-ci à titre de conseillère stratégique auprès du président-directeur général de la Société. De juin 2017 à juin 2018, elle exerce la responsabilité de sous-ministre adjointe aux Partenariats d’affaires et aux Services à la clientèle au ministère du Tourisme. Elle est membre du conseil d’administration de l’Agence de Revenu du Québec depuis 2017. Mme Camden a obtenu son baccalauréat en sciences politiques à l’Université Laval en 1987, avec une spécialisation en politique et économie américaines de l’Assumption College à Worcester aux États-Unis. Elle a complété un certificat en administration en 1995 à l’Université Laval.

 

Esteban Chornet

Dr. Esteban Chornet a obtenu un diplôme en génie industriel (Barcelona, 1966) et un doctorat un génie chimique (Lehigh, PA, 1971). Il est membre de la Société royale du Canada et de l’Académie canadienne du génie. En se basant sur une vision ancrée dans le développement durable, il a établi tôt dans sa carrière (Université de Sherbrooke, 1970-2007) un programme de recherche universitaire qui intégrait des concepts scientifiques innovateurs, avec des prototypes d’ingénierie et des modèles fonctionnels validés par l’expérimentation. Retraité en 2007 et nommé professeur émérite en 2009, il a développé une carrière entrepreneuriale avec deux de ses fils dans le secteur des technologies propres. Il est cofondateur d’Enerkem, entreprise (plus de 200 employés en 2020) qui a réussi la mise à l’échelle (pilote, démonstration et commerciale) d’un procédé de valorisation des déchets urbains en alcools. Ainsi, 14,5 t/h de déchets municipaux traités sont converties en méthanol et, depuis 2019, en éthanol. La première usine, localisée à Edmonton, est un exemple réussi de recyclage des résidus ultimes en molécules à valeur ajoutée qui peuvent par la suite être mises en marché. Une deuxième initiative entrepreneuriale, dont il est aussi cofondateur, est CRB Innovations. Cette entreprise est en train de mettre au point un procédé de décomposition et de fractionnement de biomasses diversifiées pour en extraire les constituants chimiques constitutifs. Un tel procédé vise à établir des usines satellites régionales de petite et moyenne échelle en vue de fournir des usines de finition spécialisées pour les valoriser.

Dr Chornet agit comme personne-ressource pour les orientations technologiques de ces entreprises et comme mentor des scientifiques et des ingénieurs qui œuvrent dans les différents projets. Il participe à plusieurs réseaux. Entre autres, il est membre du Biomass R&D Technical Advisory Committee du gouvernement fédéral américain. Il est détenteur de plusieurs prix et distinctions. Il a reçu notamment le prix Lionel Boulet (2004), le prix Synergie du CRSNG (2009), le prix Donald Klass en Bioénergie (2013) et le prix Kalev Pugi (2015), ce dernier décerné conjointement par l’Institut de chimie du Canada et la Société des industries chimiques du Canada. Se définissant comme interculturel, il s’exprime couramment en quatre langues.

Réal Daigneault

Réal Daigneault est professeur de géologie structurale et de géomatique appliquée à l’Université du Québec à Chicoutimi. Il a été directeur du Centre d’études sur les ressources minérales (CERM) de 2003 à 2019 puis le directeur coordonnateur de CONSOREM de 2000 à 2019. Il est actuellement le Directeur de l’Unité d’enseignement en Sciences de la Terre de l’UQAC.

 

 

Jocelyn Douhéret 

M. Jocelyn Douhéret s’est joint à la Société du Plan Nord en avril 2016 à titre de directeur du Bureau de commercialisation. M. Douhéret possède plus de 10 ans d’expérience de travail dans le secteur minier en tant que directeur général d’une compagnie de services environnementaux, puis à titre de directeur et vice-président du développement des affaires d’une compagnie offrant des services et des équipements au secteur minier. De 1998 à 2006, il a travaillé pour le compte de compagnies québécoises dans le cadre de projets de développements industriels en Europe de l’Est, en Amérique latine et au Canada, notamment dans les secteurs des ressources naturelles, de l’énergie et de l’environnement. M. Douhéret a amorcé sa carrière comme attaché scientifique à l’ambassade de France en Slovaquie en 1996. Il est diplômé de l’Établissement national d’enseignement supérieur agronomique de Dijon (1994) et détient une maîtrise en science de la Faculté des sciences de l’agriculture et de l’alimentation de l’Université Laval (1996).

 

 

Mhamed El Bourki

Mhamed EL Bourki est titulaire d’un baccalauréat et d’une maîtrise en géologie de l’Université Moulay Ismaïl au Maroc ainsi que d’un DESS en gestion des ressources humaines de HEC Montréal. Il a été à l’emploi de plusieurs sociétés minières au Maroc avant son arrivée au Québec où il a travaillé pour la société aurifère Maple Gold Mines. Depuis 2019, il est co-chef de l’équipe de cartographie de la Province de Grenville pour le MERN.

 
 
 

Stéphane Faure

Stéphane est titulaire d’un doctorat de l’Institut national de la recherche scientifique. Il a commencé sa carrière de 1995 comme géologue d’exploration pour Inmet Mining en Amérique centrale et en Amérique du Sud. De 1997 à 2000, il travaille chez Cambior (Iamgold) sur des projets associés à la Faille de Porcupine-Destor et à la Mine Doyon. De 2000 à 2016, il est chercheur principal au CONSOREM. Il occupe depuis 2016 le poste d’expert géoscientifique chez InnovExplo.

 
 
 

Pierre Fitzgibbon

Ministre de l’Économie et de l’Innovation
Ministre responsable de la région de Lanaudière

Pierre Fitzgibbon est né à Montréal.

Titulaire d’un baccalauréat en administration des affaires del’École des hautes études commerciales (HEC) de Montréal,il est également comptable professionnel agréé du Québec.

Avant de se lancer en politique, M. Fitzgibbon a occupé le poste d’associé directeur chez Partenaires Walter Capital, une société de placements privés, de 2015 à 2018.

De 2007 à 2014, M. Fitzgibbon a assumé le rôle de président et chef de la direction d’Atrium Innovations, une société qui développe, fabrique et commercialise des produits à valeur ajoutée destinés à l’industrie de la santé et de la nutrition.

De 2002 à 2007, M. Fitzgibbon a travaillé au sein du Groupe Banque Nationale, où il a entre autres occupé le poste de vice-président du conseil de Financière Banque Nationale, où il a notamment agi en tant que responsable des services de banque d’investissement et de financement des sociétés. De plus, il a été vice-président principal, Service des finances, de la technologie et des affaires corporatives, chez Banque Nationale du Canada.

Auparavant, M. Fitzgibbon a également occupé des postes en finance, en développement d’entreprise et en développement des a_aires chez Télésystème Mobiles International, Chase Capital Partners Hong Kong, Domtar et Tapis Peerless. Il a entamé sa carrière chez PricewaterhouseCoopers en audit et en services-conseils.

Au cours des dernières années, M. Fitzgibbon a siégé à de nombreux conseils d’administration, dont ceux de la Caisse de dépôt et placement du Québec, de WSP, d’Héroux-Devtek, du Groupe Transcontinental, du Fonds Cycle Capital, de Neptune Technologies, de Lumenpulse et d’Arianne Phosphate.

Homme d’affaires engagé dans sa communauté, M. Fitzgibbon s’est aussi impliqué au sein de plusieurs organismes, dont, jusqu’à récemment, la Fondation du Dr Julien.

Dominique Genna

Dominique Genna est pur un produit du CONSOREM! Sa maîtrise et son doctorat de l’UQAC portant sur la thématique des sulfures massifs volcanogènes ont été réalisés en partenariat avec le CONSOREM. Il est chercheur au CONSOREM depuis 2014 et professeur-chercheur sous-octroi à l’UQAC depuis 2018. Ses intérêts de recherche touchent à la métallogénie et la volcanologie physique archéenne.

 

 

Sara Hastings-Simon

Associée de recherche principale à la Payne Institute for Public Policy de la Colorado School of Mines

Dr Hastings-Simon est associée de recherche principale à la Payne Institute for Public Policy de la Colorado School of Mines. Elle est une experte en politique énergétique, climatique et de l’innovation. Son travail est axé sur la compréhension des réponses politiques face aux transitions énergétiques et industrielles dans les différents secteurs de l’économie. Elle explore comment les structures politiques et économiques peuvent appuyer la décarbonisation de la production de l’électricité. Ses recherches examinent également le rôle des gouvernements dans le développement et le déploiement de nouvelles technologies propres, en particulier dans les économies à forte teneur en carbone, les marchés et les structures politiques qui permettent la décarbonation des systèmes électriques; et la réponse des entreprises à la tarification du carbone et aux autres mesures de politique climatique.

Sara est membre du groupe d’experts sur la croissance propre du Canadian Climate Choices Institute, membre du conseil d’administration d’Emissions Reduction Alberta et chercheuse à la School of Public Policy de l’Université de Calgary. Elle était auparavant directrice de l’économie propre à l’Institut Pembina où elle a fondé Business Renewable Centre Canada. Elle a également été responsable de la pratique des technologies propres chez McKinsey & Company où elle a travaillé comme consultante en gestion sur des sujets de technologies propres, d’énergie et de durabilité. Plus tôt dans sa carrière, elle a travaillé comme physicienne expérimentale à la conception de mémoires quantiques à base d’ions de terres rares.

Alexandru Iordan

Directeur Technique SAF+ Consortium

 Alexandru Iordan est directeur technique et co-fondateur du consortium SAF+, la principale entreprise canadienne travaillant sur la production de carburant d’aviation durable fait à partir des émissions de carbone de l’industrie.  Alex est convaincu que pour passer à une économie à faibles émissions de carbone, nous avons besoin de nouvelles approches audacieuses.

Avant de créer SAF+, il était associé chez CCG, une entreprise qui aide les entreprises et les villes à réduire leurs émissions de carbone et à devenir résistantes au climat. À ce poste, il a fourni un soutien stratégique aux pays pour évaluer l’impact du système de compensation et de réduction des émissions de carbone (CORSIA) de l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) et a accompagné les fabricants aéronautiques dans l’évaluation des émissions de carbone de leur chaîne de valeur. Avant de rejoindre la GCC, il a travaillé chez Bombardier Aéronautique où il a dirigé la définition de la stratégie de l’entreprise sur plusieurs portefeuilles et questions clés liés aux réglementations environnementales mondiales ayant un impact sur les produits de l’aviation civile. Il a joué un rôle actif dans plusieurs groupes de travail de l’industrie, notamment l’Association des industries aérospatiales (AIA) et le Groupe environnemental international de l’aérospatiale (IAEG).

En 2019, Alex a reçu la prestigieuse reconnaissance CLEAN 50 Emerging Leader pour sa contribution au développement durable au Canada.

Alex est diplômé en génie chimique de l’École de Chimie, Polymères et Matériaux (France) depuis 2010, et est titulaire d’une maîtrise en chimie de l’Université de Strasbourg.

Jonatan Julien

Jonatan Julien a été élu député à l’Assemblée nationale du Québec dans la circonscription de Charlesbourg à l’élection provinciale du 1er octobre 2018. Il est l’actuel ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles du Québec, ainsi que le ministre responsable de la région de la Côte-Nord.

Comptable de formation, M. Julien est membre de l’Ordre des comptables professionnels agréés du Québec (CA, CPA). Il détient un baccalauréat en administration des affaires de l’Université Laval de même qu’une maîtrise en administration publique de l’ÉNAP.

Son cheminement professionnel des 15 dernières années l’a amené à travailler, notamment, en vérification interne, en gestion des risques et en gouvernance chez SSQ Groupe financier, chez Desjardins, au bureau du Vérificateur général du Québec et pour la firme Ernst & Young. De 2012 à 2013, M. Julien a été secrétaire général de la Société immobilière du Québec où il était responsable des projets majeurs et des affaires corporatives.

De 2013 à 2018, il a siégé comme conseiller municipal dans l’arrondissement des Rivières à Québec. Il a également agi à titre de vice-président du comité exécutif de la Ville de Québec.

Nicolas Juneau

Détenteur d’un baccalauréat en biologie et d’une maîtrise en sciences de l’environnement, Nicolas Juneau a d’abord travaillé dans le réseau universitaire et le secteur privé pour ensuite joindre la fonction publique québécoise où il y œuvre depuis dix-huit ans.

En 2002, M. Juneau joint le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC) où il occupe des postes de chargé de projets et de coordonnateur dans les secteurs des matières résiduelles et des évaluations environnementales. Il y travaille sur l’analyse de projets routiers, éoliens et d’élimination de matières résiduelles ainsi que sur le développement règlementaire.

À partir de 2011, M. Juneau agit comme gestionnaire à la Direction de la protection des forêts de l’actuel ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs. Il participe notamment au déploiement du Programme de lutte contre la tordeuse des bourgeons de l’épinette. En 2015, il revient au MELCC à titre de directeur des matières résiduelles où il contribue principalement au développement législatif et règlementaire du secteur, à l’élaboration de la Stratégie gouvernementale sur la valorisation de la matière organique et la mise en œuvre du Programme de traitement de la matière organique par biométhanisation et compostage.

Depuis mars 2020, M. Juneau occupe le poste de directeur général des hydrocarbures et des biocombustibles du ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles où il met notamment son expérience et ses compétences à contribution afin de développer un environnement favorable au déploiement de la filière québécoise des bioénergies.

Benoit Lafrance

Benoit Lafrance détient un doctorat en Ressources minérales de l’Université du Québec à Chicoutimi. Il a œuvré comme géologue chez Géologie Québec et comme géologue, directeur et vice-président exploration pour des sociétés junior en exploration minérale au Québec (Ressources Cogitore, Focus Graphite, Eureka Exploration, Ressources Tarku). Il a également travaillé comme chercheur au CONSOREM de 2009 à 2012. Depuis octobre 2019, il est le directeur du consortium.

 
 
 

Olivier Lamarche

Olivier Lamarche est titulaire d’un baccalauréat en Sciences de la Terre et de l’Atmosphère et d’une maîtrise en sciences de la terre de l’UQAM. Depuis 2015, il est géologue de terrain responsable de la réalisation de levés quaternaires au MERN.

 
 
 

Jean-Michel Lavoie

Le Dr Jean-Michel Lavoie a effectué son baccalauréat en chimie à l’Université Laval. Par la suite, il poursuit ses études en Science du bois et de la forêt, toujours à l’Université Laval, où il obtiendra sa maîtrise et son doctorat sous la supervision de la Dr Tatjana Stevanovic dans le domaine des métabolites secondaires. Ses travaux de doctorat ont mené à quelques publications et à l’obtention d’un brevet tout en permettant au Dr Lavoie d’avoir sa première expérience de rédaction de demande de financement (INNOV).

De 2005 à 2007, il entame sa carrière professorale à l’Université de Moncton dans le Département de chimie et biochimie. En 2007, il retourne au Québec, à l’Université de Sherbrooke, dans le but de faire un postdoctorat dans le domaine des biocarburants sous la tutelle du Dr Esteban Chornet. Il occupe le poste de stagiaire postdoctoral de 2007-2009, après quoi il se joint au Département de génie chimique et génie biotechnologique de l’Université de Sherbrooke où il devient titulaire de la Chaire de recherche industrielle sur l’éthanol cellulosique. Il franchit les échelons du monde professoral et devient professeur titulaire en 2017. Il est le fondateur et directeur du Laboratoire des Technologies de la Biomasse entièrement consacré au soutien de l’industrie québécoise et canadienne œuvrant dans ce secteur. Il a collaboré avec les acteurs clés de l’industrie du renouvelable au Québec, notamment GreenField Global, Hydro Québec, L’Oréal, Ciment McInnis, ReSolve Energy, CelluFuel, Boralex, Krown Corp, Cascades, Enerkem, CRB Innovations, etc.

L’équipe a tout récemment pris possession d’un bâtiment neuf et à la fine pointe de la technologie dédié à ses activités de recherche sur le campus principal de l’Université de Sherbrooke. Il dirige un groupe de 30 à 50 étudiants et professionnels et dispose d’un budget d’exploitation annuel approximatif de 3 M$. Dr Lavoie représente le Canada au forum ART-Fuel de la Commission européenne depuis maintenant plus de 2 ans. Il est éditeur associé du journal Frontiers in Chemical Engineering et agit comme réviseur et membre de comités dans différents organismes de financement nationaux (CRSNG, FRQNT, MITACS, FCI) et étrangers (USDA, ANR, Romanian Research Council, etc). En 2019, il obtient le Mérite estrien pour son implication dans la communauté, plus spécifiquement pour son soutien aux entreprises locales en démarrage dans le domaine des énergies renouvelables.

Marc Legault

Marc Legault détient un doctorat en Ressources minérales de l’Université du Québec à Chicoutimi. Il a commencé sa carrière comme contractuel en géophysique à la Commission Géologique du Canada et en géologie pour des compagnies d’exploration junior avant d’être embauché en 1999 comme métallogéniste à Géologie Québec. De 2008 à 2020 il a été professeur et coordonnateur au département de Technologie minérale au Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue en plus d’être géologue consultant à temps partiel. Depuis août 2020 il est professeur sous octroi à l’UQAT pour y effectuer des recherches en géologie appliquée dans le domaine des minéraux critiques et stratégiques.

Bicha Ngo

Première vice-présidente exécutive, Placements privés, Investissement Québec

Nommée première vice-présidente exécutive, Placements privés à Investissement Québec en octobre 2019, Bicha est une professionnelle aguerrie du monde de la finance reconnue pour son esprit stratégique et sa vaste expérience transactionnelle. Atout de taille pour la Société, elle travaille à identifier et à soutenir les secteurs et les joueurs clés de notre économie.

Possédant plus de 25 ans d’expérience dans le domaine transactionnel, Bicha Ngo a notamment occupé le poste de vice-présidente, Développement corporatif chez Domtar Inc. pendant 9 ans. Elle y gérait les transactions et effectuait le suivi de l’intégration des actifs acquis, en plus de voir au développement de la stratégie corporative de l’entreprise. Elle a d’ailleurs piloté des acquisitions et des ventes d’actifs qui ont contribué à transformer l’organisation. Elle a auparavant travaillé au sein des équipes du secteur de la banque d’investissement de CIBC World Markets et de Merril Lynch.

Détentrice du titre CFA, Bicha Ngo est diplômée en finance de HEC Montréal et a commencé sa carrière à HSBC.

Benoit Paré

M. Paré évolue dans le secteur de l’énergie et de l’environnement depuis plus de 32 ans. Il a travaillé notamment à titre de directeur Énergie pour IBM Canada, de vice-président d’une grande firme de génie-conseil et, depuis 2012, comme président et chef de l’exploitation au Centre de Traitement de la Biomasse de la Montérégie. Il a siégé également à plusieurs conseils d’administration, dont ceux de l’Association québécoise pour la maîtrise de l’énergie et de la Fondation québécoise en environnement.

 

Serge Perreault

Diplômé au baccalauréat (1982) et à la maîtrise en géologie (1987) de l’Université de Montréal, Serge Perreault est actif dans le domaine de la recherche géologique et de l’exploration minière depuis près de 30 ans. Il a travaillé de 1991 à 2008 au ministère des Ressources naturelles du Québec. En octobre 2008, Serge entre chez SOQUEM à titre de géologue senior et est promu géoscientifique principal en novembre 2015. En février 2020, il est nommé directeur général par intérim de SOQUEM. Serge est membre de l’Ordre des géologues du Québec.

 
 
 

Maël Solen Picard

M. Maël Solen Picard est titulaire d’un baccalauréat en sciences politiques de l’Université du Québec à Montréal et d’une maîtrise en relations internationales de l’Université Laval.

Avant de faire son entrée dans la fonction publique québécoise en 1999, M. Picard a notamment travaillé à l’Association internationale des études québécoises, au Haut-commissariat du Canada à Wellington, Nouvelle-Zélande, ainsi qu’à l’Association canadienne pour les Nations Unies à Ottawa.

Actif au sein du ministère des Relations internationales du Québec pendant une quinzaine d’années, M. Picard y a occupé plusieurs postes de conseiller et de conseiller expert en affaires internationales, notamment à la Direction Amérique latine et Antilles, à la Direction des analyses, des politiques et de la mondialisation, à la Direction États-Unis et auprès du chef du Protocole du gouvernement.

Directeur des affaires publiques à la Délégation du Québec à Boston de 2005 à 2009, il avait la responsabilité de représenter les intérêts du Québec, ainsi que de développer et d’appuyer les échanges politiques et institutionnels de la province dans l’ensemble du territoire de la Nouvelle-Angleterre.

Il est prêté temporairement à la Ville de Québec en 2014 où il occupe le poste de directeur adjoint du Bureau des relations internationales. M. Picard fait son entrée au ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles (MERN) l’année suivante à titre de conseiller émérite des politiques d’intégrité territoriale, avant de devenir directeur des relations canadiennes et internationales lors de la création de la direction du même nom au MERN en juin 2017. La responsabilité de la performance organisationnelle s’ajoute à son mandat actuel en septembre 2018.

 

Pierre Pilote

Pierre Pilote est titulaire d’un baccalauréat et d’une maîtrise en géologie obtenus à l’UQAC. Il commence sa carrière de géologue comme contractuel pour le MERN et les compagnies SEREM et Ressources Campbell. Il joint le MERN en 1988 à titre de géologue-métallogéniste. Les grandes contributions de Pierre concernent notamment la métallogénie régionale et la cartographie de plusieurs secteurs de l’Abitibi et de la Gaspésie ainsi que la formation de la relève par la supervision et la codirection de nombreuses études universitaires.

 
 
 

Silvain Rafini

Silvain Rafini est professeur sous octroi à l’Université du Québec à Chicoutimi et chercheur au CONSOREM depuis 10 ans. Géologue structuraliste et hydrogéologue de formation, il se consacre depuis 10 ans à des travaux de recherche sur la formation et l’exploration des gîtes métallifères hydrothermaux, et sur la modélisation des déformations et des transferts de fluides dans le Bouclier Canadien, à l’Archéen et à l’Actuel.

 

 

Bruna Rego De Vasconcelos

Bruna Rego de Vasconcelos a obtenu un baccalauréat en génie chimique de l’Universidade Federal do Rio Grande do Norte (UFRN) au Brésil et un doctorat en génie des procédés et de l’environnement à l’École Nationale Supérieure des Mines d’Abi-Carmaux en France. Ses travaux de doctorat en partenariat avec la société PRAYON, spécialisée dans le domaine des phosphates, ont mené au développement d’un catalyseur très performant pour la conversion des gaz à effet de serre en gaz de synthèse tout en permettant la valorisation d’un résidu du partenaire.

Entre 2017 et 2019, elle a travaillé pour la Chaire de Recherche Industrielle sur l’Éthanol Cellulosique et Biocommodités (CRIEC-B) de l’Université de Sherbrooke en tant que stagiaire postdoctorale. Elle a été responsable de la plateforme sur les conversions thermochimiques et a participé à la mise à l’échelle d’un procédé de valorisation des sucres (C5). En parallèle de son stage postdoctoral, elle a également travaillé en tant que conseillère R&D pour la compagnie KrownCORP, start-up québécoise travaillant sur la valorisation de résidus de plastique et de pneus.

Depuis juillet 2019, elle a rejoint le corps professoral du département de génie chimique et de génie biotechnologique de l’Université de Sherbrooke. Elle est également devenue directrice adjointe du Laboratoire des Technologies de la Biomasse (LTB). Les recherches de la Pre Rego de Vasconcelos sont axées les technologies de conversion thermochimique de différentes sources de carbone et plus particulièrement sur le développement des technologies Power-to-X pour la production de carburants et commodités à faible intensité de carbone.

Éric Rondeau

M. Rondeau est mandaté par le comité de pilotage (Steering Committee) Batterie lithium pour coordonner les initiatives visant à attirer des investissements étrangers et accélérer la création d’une filière industrielle de batteries lithium au Québec.

L’initiative Batterie unit les forces d’Hydro-Québec, d’Investissement Québec et du ministère de l’Économie, sous la direction d’un comité de pilotage constitué de :

  • M. Pierre Fitzgibbon, ministre de l’Économie
  • Mme Sophie Brochu, présidente-directrice générale d’Hydro-Québec
  • M. Guy LeBlanc, président-directeur général d’Investissement Québec
  • M. Jonathan Gignac, sous-ministre adjoint, ministère de l’Économie.

L’initiative Batterie lithium vise à développer au Québec une capacité manufacturière de batteries lithium concurrentielle à l’échelle mondiale. En voici les quatre volets d’intervention :

  • Développer la capacité minière et de raffinage des matériaux actifs des batteries;
  • Attirer des fabricants et investissements étrangers de composantes de batteries;
  • Déployer des initiatives logistiques et compétitives pour rendre les batteries du Québec plus vertes, recyclables et distinctives sur les marchés mondiaux;
  • Offrir des incitatifs réglementaires, fiscaux et financiers spécifiques à la filière des batteries.

M. Rondeau apporte à Investissement Québec International une grande expérience comme développeur d’affaires et gestionnaire de programmes acquise chez CAE, Nortel, TELUS et GE Énergies Renouvelables. Il a développé des projets en Asie-Pacifique et en Amérique dans les secteurs des systèmes de contrôles en énergie (SCADA), des services de télécommunication et des énergies renouvelables distribuées.

Il a cofondé, en 2013, le Club Tesla Québec, qui a pour mission de promouvoir l’utilisation de véhicules électriques et d’appuyer leur viabilité économique et environnementale, et a également été un des acteurs clés dans l’adoption de la loi Zéro Émission au Québec en 2016.

Il siège à différents conseils d’administration, dont Conservation Nature Canada, et est aussi membre d’Anges Québec, un groupe d’anges investisseurs ciblant les start up technologiques. Il est diplômé en génie industriel de l’École Polytechnique de Montréal.

M. Rondeau est passionné par les investissements d’impact et la transition énergétique de notre économie. Si vous souhaitez échanger avec lui sur l’avenir des transports, vous pouvez le joindre à LinkedIn Ce lien s'ouvrira dans un nouvel fenêtre..

Bernd Schäfer

PDG et directeur général d’EIT Raw Material

Bernd Schäfer est PDG et directeur général d’EIT Raw Materials. Cet organisme représente la principale communauté d’innovation dans le secteur des matières premières au monde. Il a été initié et financé par l’European Institute of Innovation & Technology (EIT). Bernd Schäfer possède une vaste expérience de l’industrie et des affaires. Avant de rejoindre EIT Raw Materials, il a occupé pendant plus de 20 ans des postes de direction dans l’industrie de l’aluminium. Dans ses fonctions récentes, Bernd était PDG et directeur général d’apt Group, l’un des principaux fournisseurs européens de produits d’aluminium extrudé, anodisé et transformé. Il était auparavant vice-président commercial, transport commercial mondial et industriel à Alcoa. Son domaine d’expertise comprend la responsabilité des marchés, le déploiement de plans stratégiques et la mise en œuvre de feuilles de route en innovation et en technologie, et ce, en étroite coopération avec la R&D.

Avant de joindre EIT Raw Materials, il était membre du comité exécutif et président de l’industrie des produits semi-finis à la Gesamtverband der Aluminiumindustrie (Association du commerce et de l’industrie de l’aluminium) et membre du conseil d’administration du Wirtschaftsvereinigung Metalle (Regroupement des entreprises métallurgiques en Allemagne).

Fabien Solgadi

Fabien Solgadi est titulaire d’un baccalauréat et d’une maîtrise en Sciences de la Terre de l’Université de Nancy, en France, ainsi que d’un doctorat en ressources minérales de l’UQAC. Entré à l’emploi du MERN, il travaille comme co-chef sur l’équipe de cartographie de la Province de Grenville entre 2009 et 2016. Depuis, il exerce le rôle de géochimiste responsable des levés de l’environnement secondaire et de la qualité des données géochimiques.

 
 
 

Svetlana Solomykina 

Svetlana Solomykina possède une solide expérience en gouvernance, planification stratégique, gestion de risques et transformation organisationnelle. Elle occupe actuellement le poste de directrice exécutive à la Société du Parc Industriel et Portuaire de Bécancour (SPIPB). Elle détient un doctorat en chimie inorganique de l’Université Laval, une maîtrise en physico-chimie moléculaire de l’Université Paris-Sud et un baccalauréat en génie chimique de l’Université de Mendeleïev (Moscou), en plus d’être certifiée en gouvernance de sociétés d’État et des PME. Elle a également œuvré au sein du cabinet du MELCC après plusieurs années de services-conseils et d’implication dans de nombreux conseils d’administration. Elle est reconnue pour son sens stratégique, son esprit d’innovation et sa capacité à rassembler les équipes multidisciplinaires autour des objectifs communs.

Benedikt Steiner 

Benedikt Steiner possède 11 ans d’expérience mondiale dans la conception, la réalisation et l’évaluation de projets, principalement chez Rio Tinto Exploration, et en tant que consultant. Il est géologue agréé et agit comme personne qualifiée pour les évaluations et la rédaction des rapports conformes aux normes JORC, NI 43-101 et PERC. Il a participé à la découverte de Rössing Z20 (Namibie) en 2011-2012 et a été l’élément moteur de la découverte d’un système de minéralisation dans les Vosges (France).

M. Steiner a obtenu sa maîtrise en géologie à la Royal School of Mines, Imperial College London et est actuellement directeur du programme de Master of Science in Exploration and Mining Geology à la Camborne School of Mines (Royaume-Uni). 

Éric Théroux

Éric Théroux a été nommé, en novembre 2017, sous-ministre adjoint à la Lutte contre les changements climatiques au ministère québécois de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques. Il fut également sous-ministre adjoint aux politiques et affaires francophones et multilatérales du ministère québécois des Relations internationales et de la Francophonie de 2012 à 2017. À l’emploi du gouvernement du Québec depuis 1987, il a principalement œuvré, pour le ministère de la Justice, comme avocat puis, dès 1999, à titre de directeur des affaires juridiques des ministères du Développement économique, Innovation et Exportation, des Relations internationales, des Affaires intergouvernementales canadiennes et du Tourisme, ainsi que comme directeur du droit public. Il a également été, entre 2006 et 2010, directeur général des affaires multilatérales et des engagements internationaux au ministère des Relations internationales et de 2010 à 2012, directeur général adjoint de la planification, des politiques et des relations intergouvernementales au ministère de l’Emploi et de la Solidarité sociale.

Diplômé en droit de l’Université de Montréal et membre du Barreau du Québec, il est également détenteur d’une maîtrise en droit de la London School of Economics and Political Science.

Il a aussi été chargé de cours en droit international, donné plusieurs conférences, publié une quinzaine d’articles dans divers périodiques, est le coauteur de deux éditions de Déjouer les allergies alimentaires, Recettes et Trouvailles, publié chez Québec Amérique et, enfin, Éditeur associé du Guide de la pratique des Relations internationales du Québec (2009).

Simon Thibault

Après près d’une décennie à titre de consultant en responsabilité sociale et environnementale (RSE) dans le domaine minier, Simon Thibault a rejoint l’équipe de Nemaska Lithium en 2015 à titre de Directeur RSE. Son mandat incluait la mise en œuvre du plan de gestion environnementale et sociale, l’obtention des autorisations environnementales, les affaires gouvernementales et les relations avec les communautés. Aujourd’hui, il agit à titre de Directeur Filière Batteries pour Propulsion Québec où il travaille en étroite collaboration avec les différents ministères et agences gouvernementales au développement de la filière Batteries du Québec.

 

Sylvain Trépanier

Sylvain Trépanier est titulaire d’un baccalauréat en géologie, d’une maîtrise en science de la Terre et d’un baccalauréat en informatique et génie logiciel de l’UQAM. Il a été chercheur au CONSOREM de 2004 à 2012, réalisant des projets de recherche reliés notamment à la géochimie des roches et de l’environnement secondaire, à l’utilisation de l’intelligence artificielle en exploration et au développement d’outils informatiques pour l’exploration. De 2012 à 2016, il a œuvré chez Mines Virginia et Redevances Aurifères Osisko à titre de géologue de recherche. Il est géologue chez Exploration Midland depuis 2016 tout en collaborant avec le CONSOREM comme chercheur associé.

 

Marc-Antoine Vanier

Marc-Antoine Vanier a obtenu un baccalauréat en génie géologique et une maîtrise interuniversitaire en Sciences de la Terre de l’Université Laval-INRS. Son parcours universitaire l’a amené à réaliser plusieurs étés de terrain dans le cadre des projets de cartographie géologique du BCGQ à la Baie-James, dans le Grenville et dans le sud-est de la province de Churchill. Il a joint l’équipe du BCGQ en 2019 à titre de co-chef pour la cartographie de la région du lac Sirmiq.

Jean Villeneuve

M. Jean Villeneuve est directeur général de la nouvelle Division Biocarbone d’Elkem depuis juillet 2020. Il est à l’emploi d’Elkem depuis 1980 où il a occupé différents postes. Il est nommé directeur de l’usine Elkem Chicoutimi en 2006 et directeur général Amériques en 2008, avant d’être désigné chef des produits de fonderie. Il est vice-président principal des produits de fonderie de 2011 à 2020. M. Villeneuve est titulaire d’un baccalauréat en génie unifié en électricité de l’UQAC.

 
 
 

Karim Zaghib

Après 25 années à Hydro-Québec où il a contribué au rayonnement de l’entreprise auprès de la communauté scientifique et d’affaires, Dr Zaghib a accepté de se joindre à Investissement Québec afin de mettre à profit son expertise et positionner le Québec comme un leader dans le secteur des matériaux de batterie et du stockage d’énergie. À titre de conseiller stratégique au comité de direction, il appuiera Investissement Québec dans la stratégie de développement de la filière du lithium, allant de l’extraction du minerai jusqu’à la production et au recyclage des batteries, ceci afin de faire du Québec un chef de file en matière de véhicules électriques.

Entré à Hydro-Québec en 1995, Dr Zaghib joint l’Institut de recherche d’Hydro-Québec où il devient l’initiateur de travaux sur les batteries lithium-ion menés par l’entreprise et reconnus à travers le monde. Il est associé à plus de 550 brevets et 60 licences, et a participé à plus de 420 articles et 22 monographies. En 2017, il prend la tête du Centre d’excellence en électrification des transports et en stockage d’énergie d’Hydro-Québec (CEETSE). À l’automne 2019, Dr Zaghib obtient le prix Lionel-Boulet, la plus haute distinction accordée par le gouvernement du Québec dans le domaine de la recherche et du développement en milieu industriel. Il figure à trois reprises, (2015, 2016 et 2017) sur la liste The World’s Most Influential Scientific Minds de Clarivate Analytics. Cette distinction est accordée aux scientifiques ayant un impact exceptionnel dans leur champ de recherche, c’est-à-dire ceux qui sont les plus cités par leurs pairs. Il a également reçu plus de dix autres prix et distinctions.