Québec Mines + Énergie - 19 au 22 novembre 2018 - Centre des congrès de Québec
Vous êtes ici :

Avancement des connaissances en matière de restauration minière au Gouvernement du Québec

Présidente : Sophie Turcotte (MERNMinistère de l’Énergie et des Ressources naturelles) et Félix-Antoine Blanchard (MELCCMinistère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques)

La restauration minière au Québec n’a pas plus de 40 ans d’existence. En effet, c’est en 1979 que les premiers plans de réaménagement et de restauration ont fait leur apparition afin de limiter l’impact environnemental des projets miniers. Depuis ce jour, il y a eu énormément de recherche et développement, d’avancement des connaissances et d’essais terrain qui nous permettent aujourd’hui de restaurer les sites miniers dans un état satisfaisant. La séance portera sur l’historique de la restauration minière en présentant l’avancement des lois, règlements, connaissances et normes pour limiter l’impact environnemental des projets miniers. De plus, des projets concrets de restauration de sites miniers abandonnés seront présentés.

Thématique : exploitation

9 h 30 - Avancement des connaissances en matière de restauration minière

Présentatrice : Angélique Gagné (MERNMinistère de l’Énergie et des Ressources naturelles)

10 h - La restauration du site minier abandonné Manitou : bilan de dix années d’un partenariat novateur

Présentatrices : Mélanie Roy (Mines Agnico-Eagle), Marie-Pier Éthier (IRMEInstitut de recherche en mines et environnement) et Sophie Turcotte (MERNMinistère de l’Énergie et des Ressources naturelles)

Le projet de restauration du site minier Manitou, un partenariat entre le ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles et Mines Agnico Eagle, représentait un défi en matière de développement durable. Comme le site était composé de résidus fortement générateurs d’acide, il a été décidé qu’il serait complètement recouvert de résidus alcalins provenant de la mine Goldex. Les premières étapes de restauration au site Manitou ont commencé en 2007 : confinement des résidus de Manitou, aménagement d’accès au site, installation d’un pipeline sous haute pression, réduction du bassin versant et aménagement en bordure de la rivière Bourlamaque. Depuis septembre 2008, des résidus miniers de la mine Goldex sont acheminés et déposés au site Manitou (environ 12,5 millions de tonnes de résidus au 1er septembre 2018). Au cours des années, le concept de restauration, élaboré en partenariat novateur, était en constante évolution sur différents plans : géotechniques, hydrogéologiques et opérationnels. Les éléments clés du succès de cette restauration sont connus et schématisés. Les résultats des différents suivis effectués sur le site indiquent un bilan positif, démontrant que le concept visé est en train de se réaliser.

10 h 45 - La restauration du site minier abandonné New Calumet

Présentateurs : Simon Latulippe, Carl Gauthier (WSP Canada inc) et Sophie Proulx (MERNMinistère de l’Énergie et des Ressources naturelles)

11 h 15 - La restauration du site abandonné Mine principale : approche méthodologique et principaux résultats

Présentateurs : Abdelkabir Maqsoud, Bruno Buissière et Hassan Bouzahzah (URSTMUnité de recherche et de service en technologie minéraleIRMEInstitut de recherche en mines et environnement)

X