Retour à la programmation
Énergie

Mercredi 24 novembre – avant-midi

Hydrogène et bioénergies — enjeux politiques et économiques

Philippe A. Tanguy

Polytechnique Montréal

LinkedIn

Cette séance sera offerte en français et en anglais.

Depuis un an et demi, les déclarations et les initiatives pour accélérer la transition énergétique et atteindre la carboneutralité d’ici 2050 se multiplient dans le monde. Le Québec a décidé de miser sur l’hydrogène vert et les bioénergies pour assurer la décarbonation dans les situations où l’électrification directe est difficile à réaliser. Mais qu’en est-il de la place faite à ces filières dans le monde?

Organisateurs de la séance : Alex Bigouret, Philippe Thellen et Cynthia Martin (MERN)

9 h 30

Ouverture de la séance

Conférencier

Philippe A. Tanguy

Polytechnique Montréal

LinkedIn

9 h 35

Le rôle de l’hydrogène vert et des bioénergies dans la transition énergétique

Conférencier

Détails de la conférence

Pour réussir la transition énergétique et décarboner le Québec, il faudra miser sur l'efficacité énergétique et l'électrification. Cependant, des secteurs demeureront difficiles à électrifier techniquement ou économiquement, dans les secteurs de l'industrie et des transports lourds notamment. L'hydrogène vert et les bioénergies joueront un rôle complémentaire à l'électricité pour concrétiser la transition énergétique, tout en étant profitables pour le Québec.

9 h 50

Échanges et période de questions

9 h 55

Les enjeux politiques de l’hydrogène dans le monde

Conférencier

Mikaa Mered

HEC Paris

LinkedIn

10 h 15

Échanges et période de questions

10 h 20

Grandes tendances d’utilisation et de production des biocarburants dans le monde

Conférencier

Jim Lane

Biofuels Digest

10 h 40

Échanges et période de questions

10 h 45

La place de l’hydrogène et des bioénergies dans l’atteinte de la carboneutralité d’ici 2050

Conférencier

Stéphanie Bouckaert

Agence internationale de l’énergie

LinkedIn

11 h 05

Échanges et période de questions

11 h 10

Le rôle de OACI dans la réduction de l’impact de l’aviation internationale sur le climat mondial

Conférencier

Neil Dickson

Organisation de l’aviation civile internationale

LinkedIn
Détails de la conférence

L’OACI est l’agence spécialisée des Nations Unies pour l’aviation civile internationale. Avec la coopération de ses États membres et des parties prenantes, elle sert de forum mondial pour élaborer des politiques et des normes dans le but de parvenir à une croissance durable de l’aviation civile mondiale. Un objectif stratégique majeur de l’OACI est la protection de l’environnement dans le but de limiter et de réduire l’impact du bruit et des émissions sur la qualité de l’air local et le climat mondial.

L’OACI a beaucoup travaillé sur la réduction de l’impact climatique de l’aviation et a actuellement un objectif ambitieux d’une croissance nulle en carbone à partir de 2020 et d’une diminution annuelle de 2 % jusqu’en 2050. Ces objectifs seront atteints grâce à un « panier de mesures » pour la réduction des émissions de CO2 qui comprend de nouvelles technologies aéronautiques, une exploitation améliorée, des carburants d’aviation durables et, comme mesure complémentaire, le Régime de compensation et de réduction de carbone pour l’aviation internationale (CORSIA).

Au cours de sa 40e session (en 2019), l’Assemblée de l’OACI a demandé que l’on évalue la faisabilité d’un objectif ambitieux mondial à long terme (LTAG) climatique pour l’aviation internationale. Afin de fournir un soutien technique aux travaux du LTAG, un groupe multi-États et multipartite a été créé sous l’égide du Comité de l’OACI sur la protection de l’environnement en aviation. Ce processus continu repose sur la collecte d’informations, l’évaluation des données, l’analyse d’experts et la modélisation de scénarios, réunissant les dernières innovations de réduction de CO2 dans le secteur. Les livrables finaux de ce groupe technique comprendront des objectifs potentiels, des calendriers et des feuilles de route. Le résultat des travaux sera présenté au Conseil de l’OACI et pour examen à la 41e session de l’Assemblée de l’OACI en septembre 2022.

En appui au travail du LTAG, l’OACI poursuit un processus d’inventaire afin de suivre les progrès mondiaux dans le développement d’innovations de réduction des émissions de CO2 du secteur. Ce processus transparent et inclusif comprend la collecte de données auprès d’une grande variété de parties prenantes et l’organisation d’ateliers et d’événements internationaux qui offriront un forum d’échange et de diffusion de ces informations.

Au cours des éditions 2020 et 2021 de l’inventaire, plus de 100 pionniers de l’aéronautique, leaders de l’industrie, décideurs, experts techniques, chercheurs universitaires, innovateurs, défenseurs de la société civile et États ont présenté des solutions innovantes pour libérer les potentiels actuels et futurs de réduction des émissions de CO2 de l’aviation, tout en prenant des engagements forts et en soulignant leurs ambitieuses feuilles visant une empreinte carbone nette zéro. L’OACI continuera de tirer parti du succès et de l’élan de ces actions pour renforcer les synergies entre les parties prenantes, ouvrant la voie à un avenir durable pour l’aviation.

11 h 30

Échanges et période de questions