Retour à la programmation
Mines

Mardi 23 novembre - après-midi

Exploitation minière et valorisation des MCS

Amyot Choquette

IQ

François Belle-Isle

MERN

Les minéraux critiques et stratégiques (MCS) font désormais partie de notre quotidien. Par exemple, plusieurs de ces substances sont indispensables à la fabrication des batteries d’ordinateurs portables, des téléphones intelligents et des véhicules électriques. Les MCS sont au cœur de la stratégie minière québécoise. Cette séance présente un survol des principaux projets touchant l’exploitation, la valorisation, la purification, la transformation ou le recyclage des MCS, notamment en ce qui concerne le graphite, le nickel, le lithium, le magnésium, le titane et le scandium.

13 h 30

Introduction et présentation de la séance

Conférencier

Amyot Choquette

IQ

13 h 35

À venir

Conférencier

Éric Desaulniers

Nouveau Monde Graphite

13 h 58

À venir

Conférencier

Brett Lynch

Sayona Mining

Détails de la conférence

Nouveau propriétaire de la mine et des installations de Lithium Amérique du Nord (NAL), Sayona est devenu par le fait même l’un des plus importants détenteurs de ressources de lithium mesurées et indiquées en Amérique du Nord. Sous la direction de Sayona Québec et de son équipe entièrement locale, la mine et les installations de NAL seront remises en production, ce qui permettra au Québec de devenir un leader de la production de spodumène.

La volonté d’électrifier les transports, la disponibilité d’une énergie verte à coût concurrentiel ainsi que la réputation enviable du Québec dans le secteur minier ont amené l’entreprise à s’intéresser aux gisements de lithium présents sur notre territoire. Disposant d’une imposante expérience en développement de mines, l’entreprise a d’abord acquis les gîtes Authier et Tansim en Abitibi-Témiscamingue afin d’en assurer un développement profitable et respectueux de l’environnement. En mettant la main sur les actifs de NAL, c’est un plan de développement complet, intégré et bénéfique pour les communautés locales qui sera déployé pour relancer les activités de cet important actif pour le Québec.

Le Québec possède une multitude d’atouts et d’avantages qui font en sorte que la voie est grande ouverte afin que son secteur des MCS prenne une place dans la chaîne mondiale du lithium. Sayona souhaite devenir un chef de file de l’industrie québécoise et, pour y arriver, l’entreprise s’est engagée à transformer le spodumène au Québec et à mettre sur pied un pôle du lithium en Abitibi-Témiscamingue en collaboration avec son partenaire, Piedmont, un important producteur américain d’hydroxyde de lithium qui fait partie de la chaîne de fournisseurs de Tesla.

Nous vous invitons à venir écouter M. Brett Lynch, chef de la direction de Sayona Mining, qui exposera sa vision pour le développement des projets de l’entreprise au Québec ainsi que la place du Québec dans le monde du lithium.

14 h 21

Le projet Dumont Nickel — Prêt à répondre à la demande croissante du marché des batteries

Conférencier

Johnna Muinonen

Dumont Nickel

Détails de la conférence

Le projet Dumont représente l’un des rares gîtes de nickel-cobalt d’importance pleinement autorisés dans un territoire à faible risque. Cette minéralisation sera en mesure de fournir plus de 35 kt Ni par an pendant 30 ans et devrait permettre de satisfaire l’importante croissance attendue de la demande en nickel et en cobalt associée au développement du secteur des véhicules électriques. Le gîte est situé à environ 25 km à l’ouest d’Amos en Abitibi, à proximité des deux centres miniers régionaux de Val-d’Or et de Rouyn-Noranda. Le projet Dumont est prêt à démarrer et vise une production de nickel à faible empreinte carbone avec un fort soutien des parties prenantes dans une administration minière de premier ordre.

14 h 44

Rio Tinto Fer et Titane et les minéraux critiques et stratégiques : production de scandium à partir de résidus miniers

Conférencier

Didier Arseguel

Rio Tinto Fer et Titane

Détails de la conférence

Le 17 juin dernier, Rio Tinto Fer et Titane (RTFT) démarrait l’exploitation d’une nouvelle usine de démonstration à l’échelle commerciale dédiée à la production d’oxyde de scandium de haute qualité à son complexe métallurgique de Sorel-Tracy, moins de 6 mois après l’annonce de sa construction.

Assurant une présence au Québec depuis 70 ans, RTFT fait ainsi son entrée dans le marché de ce minerai critique et devient le premier producteur de scandium en Amérique du Nord. Le Centre de technologie et minéraux critiques de Rio Tinto a développé un procédé novateur permettant d’extraire de l’oxyde de scandium de haute pureté à partir des résidus issus de la production de dioxyde de titane, sans qu’il soit nécessaire d’extraire davantage de minerai. Ce même pôle de recherche et de développement est à l’origine d’une série d’innovations dans les domaines des minéraux et des matières critiques et de l’impression 3D, dont le récent lancement d’une poudre d’acier atomisée à l’eau destinée à des applications d’impression 3D. Comment sécuriser la chaîne d’approvisionnement du Québec grâce aux minéraux critiques et stratégiques? Quels sont les facteurs clés de réussite pour la réalisation d’un tel projet d’envergure? Didier Arseguel, vice-président, Technologie de Rio Tinto Fer et Titane abordera ces sujets à l’occasion de cette conférence.

15 h 07

ECO2 Magnesia : le premier oxyde de magnésium écologique au monde inventé au Québec

Conférenciers

Kathleen Verret

ECO2 Magnesia

Maxime Couillard

SIGMA Devtech

Détails de la conférence

Le projet ECO2 est un projet de développement socioéconomique digne du XXIe siècle qui se situe à la croisée des chemins de la recherche scientifique, du respect de l’environnement et de la rigueur industrielle.

L’inspiration du projet ECO2 vient d’un enjeu environnemental de longue date. Dans le paysage de la région de Chaudière-Appalaches, des millions de tonnes de résidus miniers liés à l’exploitation des mines d’amiante sont abandonnés depuis la fin d’une époque industrielle désormais révolue. Pour ECO2 Magnesia, ces énormes haldes de résidus miniers contenant du magnésium, une substance critique et stratégique, représentent une occasion unique de mettre en valeur le savoir-faire québécois.

Inventée au Québec, à l’Institut national de la recherche scientifique (INRS), la technologie novatrice d’ECO2 Magnesia intègre la captation de CO2 à même son procédé, une première pour l’industrie. Aligné sur les principes de l’économie circulaire, le projet ECO2 utilisera jusqu’à 480 000 t de résidus miniers annuellement pour les revaloriser en oxyde de magnésium, une substance de grande valeur identifiée dans le Plan québécois pour la valorisation des minéraux critiques et stratégiques 2020-2025.

C’est ainsi, dans le respect de l’environnement, que le projet ECO2 va produire un oxyde de magnésium écologique aligné avec les tendances du marché et offrir un nouveau souffle économique à toute la région de Chaudière-Appalaches.

Le projet ECO2 dépasse donc le modèle économique traditionnel et linéaire qui consiste à extraire, fabriquer, consommer, jeter. Toute la chaîne d’opération du projet ECO2 est basée sur le concept d’offrir une « deuxième vie » : recycler, réutiliser et revaloriser.

Grâce au projet ECO2, le Québec deviendra un leader dans la production écologique d’oxyde de magnésium, un leader dans la valorisation de résidus miniers et un leader dans la réduction des GES.

15 h 30

Mot de remerciement

Conférencier

François Belle-Isle

MERN