Mai 2017    Imprimer cet article

Conseil Cri sur l'Exploration Minérale

Conscience crie et le boom minier qui balaie Eeyou Istchee

Youcef Larbi, géologue en chef, Ph. D.
Conseil Cri sur l’Exploration Minérale

Le Québec a toujours été classé parmi les meilleurs territoires du monde pour explorer le potentiel minéral et développer les mines. En fait, la province se classe depuis longtemps parmi les principaux producteurs de minéraux du monde. Pourtant, plus des deux tiers des terres du Québec demeurent inexplorées ou partiellement explorées, dont une grande partie d’entre elles se situent dans la région du Nord-du-Québec, dans la région de la Baie-James, en territoire Eeyou Istchee.

Eeyou Istchee - territoire minier

Fuchsite dans la région de Chisasibi.

Au cours des huit dernières années, l'activité minière à Eeyou Istchee a littéralement explosé; ce n'est peut-être pas le Klondike, mais c’est le début d’une ruée vers les ressources minérales. L'activité de prospection dans la zone a quadruplé au cours des dernières années, et il semble plausible qu'elle augmentera encore beaucoup au cours des prochaines années. Ce que nous voyons maintenant est probablement juste la pointe de l'iceberg. Après la découverte de gisements d'intérêt, l'exploitation minière peut avoir des répercussions sur la vie de la population autochtone locale et l’économie de chaque communauté crie d'Eeyou Istchee.

 

Puisqu'une grande partie du minerai dans la région est de classe mondiale, de nombreuses sociétés minières s'attendent à ce que leurs opérations durent plus de 20 ans. Cela signifie des possibilités d'emplois à long terme et des avantages économiques pour les Cris.

Conseil cri sur l'exploration minérale

Prospecteurs cris autour d'un dépôt de
fer à Whapmagoostui.

Le Conseil cri sur l'exploration minérale (CCEM) travaille en étroite collaboration avec les sociétés d’exploration minière de la région pour s'assurer de générer des retombées pour la population crie et que les retombées des projets et des travaux soient positives.

Pour toutes les raisons décrites ci-dessus, les Cris ont créé le CCEM en vertu de la Paix des Braves et du chapitre 5 de l’Entente concernant une nouvelle relation entre le gouvernement du Québec et les Cris du Québec. Le mandat du CCEM consiste à encourager et à faciliter le développement d’entreprises d’exploration minérale sur le territoire. L’article 5.3 de cette entente décrit aussi les principaux objectifs du Conseil sur l’exploration minérale ainsi que les conditions financières :


Henry Salt, l'un des pionniers de la
prospection des ressources minérales.

a) faciliter l’accès au territoire pour l’industrie minière;
b) soutenir les Cris afin qu’ils aient accès aux possibilités dans le domaine minier et d’investissement;
c) favoriser l’émergence d’entreprises d’exploration minérale au sein de l’entrepreneuriat cri;
d) favoriser et encourager l’accessibilité des Cris et des entreprises cries aux programmes réguliers de financement et aux autres formes d’aide du Québec destinées à l’exploration minérale;
e) agir comme intermédiaire entre la demande et les offres de service des Cris et de l’industrie minière.

Voici une illustration représentant le champ d'intervention du CCEM en deux étapes de cette phase de l'exploration minérale devant mener à la découverte de gisement de minerai à exploiter.

Étapes couvertes par le CMEB
(Cliquer pour agrandir)

Impacts sociaux


La sensibilisation à la culture
minière auprès de jeunes Cris.

Les communautés et le CCEM forment les travailleurs cris afin qu’ils soient prêts à occuper certains des 300 emplois qui devraient être disponibles. À titre d'exemple, à la mine de diamant Stornoway, 20 % des emplois sont occupés par des employés cris.

Les activités d’exploration minérale et minière ont besoin de services essentiels, dont les fournitures en biens et services, ainsi que d'infrastructures pour acheminer le minerai et le mettre sur le marché. Déjà, les entrepreneurs travaillent avec les communautés cries pour s'assurer que ces services et fournitures sont disponibles.

Malgré les avantages économiques évidents d'une activité minière accrue, le CCEM reconnaît les inconvénients potentiels sur le mode de vie de la population autochtone, tant sur le plan du milieu naturel qu'humain. Le piégeage et la chasse peuvent être touchés, le mode de vie traditionnel des Cris peut être menacé, l'industrie touristique naissante de la région peut en souffrir. Et, bien sûr, il y a toujours un risque pour l'environnement.

Le CCEM travaille étroitement avec les sociétés minières et surveille leurs activités. Les représentants du CCEM interviennent auprès des jeunes dans les écoles, auprès des trappeurs, des chasseurs et des aînés en faisant mieux connaître et comprendre la culture de l'exploitation minière. Ils les écoutent et sont attentifs aux préoccupations des communautés et de leurs résidents concernant l’activité de l’exploration.

Les Cris sont très conscients de l'exploitation minière et de ce qui peut se faire à la fois d'une manière positive et négative. Ils connaissent d'autres régions du Nord où les sociétés minières mettent simplement fin à leurs activités et s'en vont sans restaurer l'environnement. Et ils connaissent et reconnaissent ceux qui ont pris le temps et fait l'effort de restaurer l'environnement adéquatement.

Défis

Le CCEM et les communautés cries sont mobilisés pour que l'exploration minérale de la baie James soit menée de façon responsable afin que cette activité génère des bénéfices directs pour la population crie. Aujourd'hui, il y a de 400 à 420 projets miniers actifs sur le territoire d’Eeyou Istchee. Plus de 90 % d’entre eux sont exploités par des entreprises qui se sont engagées à respecter les normes élevées que nous leur avons fixées. Quatre d'entre elles sont des entreprises cries :  

Notre défi consiste à intéresser davantage de membres de la population crie à intégrer le créneau de l'exploration minérale, tout en assurant des relations harmonieuses et mutuellement bénéfiques entre la population autochtone locale et les représentants d'entreprises d'exploration minérale ayant des visées sur les ressources que recèle le territoire d’Eeyou Istchee.

Envoyer cet article
Numéros précédents | Questions et commentaires


© Gouvernement du Québec, 2013