Avril 2016    Imprimer cet article


Le lexique stratigraphique du Québec 

Ghyslain Roy, géo.
Ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles

La stratigraphie et l’unité stratigraphique, c’est quoi?

La stratigraphie est l’étude de la succession des différentes couches géologiques de la croûte terrestre. Élément important de la connaissance géologique d’un territoire, elle permet notamment d’établir des relations entre les corps rocheux et d’élaborer des modèles pour la compréhension de l’évolution géologique.

Les levés géologiques réalisés chaque année par Géologie Québec contribuent à cette connaissance avec l’ajout et la définition de nouvelles unités géologiques. Ils permettent aux géologues de proposer un découpage du socle rocheux basé en grande partie sur les caractéristiques lithologiques, l’âge et la distribution spatiale des roches.

Chaque zone du découpage est appelée « unité géologique » ou « unité stratigraphique » lorsque la connaissance est suffisante pour leur attribuer une classification et une appellation formelles. La classification et l’appellation des unités liées à la stratigraphie sont encadrées par le Code stratigraphique nord-américain, dans lequel sont réunis les principes et les règles de procédure. Ce code a été élaboré par la North American Commission on Stratigraphic Nomenclature (NACSN) pour les géologues travaillant en Amérique du Nord.

Et le lexique stratigraphique?

Le lexique stratigraphique du Québec rassemble les descriptions des unités stratigraphiques répertoriées sur le territoire du Québec. C’est également un outil à usage interne destiné aux géologues de Géologie Québec pour la gestion des unités stratigraphiques associées à leurs travaux de terrain. Le lexique contient l’information résultant des levés géologiques réalisés par Géologie Québec et des données historiques de la littérature. À l’exemple des autres lexiques de ce type dans le monde, il permet d’offrir à la communauté géologique un recueil et un tableau de l’ensemble des unités stratigraphiques utilisées sur le territoire du Québec.

Les unités stratigraphiques sont présentées sous la forme de fiches descriptives. Pour chaque unité, la fiche donne de façon détaillée toute l’information disponible, soit :

Un travail de longue haleine

La cartographie géologique d’un territoire aussi vaste que le Québec est une œuvre de longue haleine, et y établir une stratigraphie cohérente représente un défi de taille. La mise en place d’un lexique stratigraphique exige également un travail colossal : il s’agit de rassembler et de compiler des milliers de données et d’en assurer la cohérence avec la carte géologique du Québec. À ce jour, le Québec compte plus de 2000 unités stratigraphiques dont les informations sont réparties dans différents documents comme les rapports, les thèses, les articles scientifiques et les lexiques stratigraphiques déjà publiés.

Un lexique moderne

Le lexique stratigraphique prend entièrement le virage Internet au bénéfice de la clientèle. Les fiches stratigraphiques diffusées en page Web permettent ainsi la recherche en plein texte à partir des moteurs de recherche tels que Google. Un utilisateur peut donc trouver plus facilement toutes les pages Web des unités stratigraphiques correspondant aux critères de sa recherche. Les documents actuels du SIGÉOM n’offrent pas cette possibilité, puisque ce sont des images statiques en format PDF.


Fiche stratigraphique

Le lexique exploite également les applications de géolocalisation offertes dans le SIGÉOM. L’utilisateur peut, en un seul clic, afficher la localisation de l’unité stratigraphique sur le territoire au moyen de la carte interactive. Par la suite, il devient possible de mettre en relation la position de l’unité stratigraphique avec les nombreuses autres couches d’information disponibles sur la carte interactive (géologie régionale, forages, échantillons de géochronologie, etc.).


Carte interactive

Les fiches descriptives offrent aussi d’autres possibilités d’interaction avec les bases de données du SIGÉOM et le fonds documentaire EXAMINE. Des hyperliens permettent notamment de visualiser des photographies, d’accéder aux informations sur des échantillons de géochronologie ou de consulter des documents de nature géoscientifique. La figure 1 illustre les principales interactions qu’offre une fiche descriptive du lexique stratigraphique.


Photographie

Les premières fiches en format Web devraient être diffusées au cours du printemps 2016. Elles concernent 12 unités stratigraphiques issues de la compilation géologique de l’Orogène de l’Ungava (Lamothe, 2007) qui en compte au total 21. Par la suite, de nouvelles fiches viendront enrichir le lexique au fur et à mesure de la compilation des données et lors de la publication du premier rapport géologique électronique (RGE) prévu à l’automne 2016. Tout comme le lexique stratigraphique, le RGE intègrera plusieurs liens vers les applications et la base de données SIGÉOM, dont la carte interactive et le lexique stratigraphique (voir article sur le RGE dans le bulletin Québec Mines de juillet 2014).

Ainsi, les travaux de cartographie effectués par Géologie Québec et ses prédécesseurs au cours des 100 dernières années prennent une nouvelle dimension électronique. Les spécialistes et le grand public bénéficieront de ces connaissances géoscientifiques de plus en plus accessibles.

Envoyer cet article
Numéros précédents | Questions et commentaires


© Gouvernement du Québec, 2013