Novembre 2011    Imprimer cet article

Prolongement de la route 167 : pour un meilleur accès aux ressources minières

Alain Mondy,
Ministère des Transports du Québec (MTQ)

La route nationale 167 Nord est l’axe principal qui relie Chibougamau au Lac-Saint-Jean. Cette route donne accès à la communauté de Mistissini et se rend jusqu’au secteur du lac Albanel.

Le projet du prolongement de la route 167 d’une longueur d’environ 240 km a été annoncé dans le discours du budget 2009, « volet Plan Nord », et permettra de donner accès aux ressources minières, de développer le potentiel écotouristique et d’assurer aux familles cries l’accès à leur territoire de trappe.

De nombreux titres miniers ont été acquis et des investissements importants dans les travaux d’exploration ont été réalisés dans la région des monts Otish au cours des dernières années. Si l’exploration minière est possible en l’absence d’accès routier, la situation se complique lorsqu’il s’agit d’exploiter un gisement. Des projets avancés comme ceux de Renard, de Matoush et de Lac McLeod ne pourront voir le jour sans accès routier. La construction d’une route desservant ce corridor à fort potentiel minier servira de levier économique au développement du territoire, dans un esprit de développement durable, afin de maximiser les bénéfices pour les communautés de cette région et le Québec tout entier.

Le début des mises en chantier des différents projets miniers étant tributaire de l’accès routier, il importe que la construction de la route se fasse selon un échéancier extrêmement serré.

Le processus d’analyse de l’étude d’impact environnemental par les autorités fédérales et provinciales suit son cours. Les audiences publiques sont terminées. Les travaux pourront débuter lorsque l’ensemble des autorisations requises aura été obtenu. Suivant l’hypothèse selon laquelle les certificats d’autorisation seraient délivrés en novembre 2011, l’échéancier de construction prévoit le début des travaux en décembre 2011 et l’ouverture de la route à la circulation en novembre 2015.

Actuellement, le ministère des Transports envisage de réaliser le projet en quatre lots de construction (Format PDF, 1 Mo).

Ce projet progresse bien. Des échanges d’information concernant les différentes données recueillies par les entreprises minières, le parc Albanel-Témiscamie-Otish et le MTQ permettent d’avoir une meilleure connaissance du milieu physique et biologique du secteur.

En plus de ces aspects importants dans une approche de développement durable, les retombées économiques et l’impact social sont largement étudiés par la communauté de Mistissini et la Ville de Chibougamau.

Envoyer cet article
Numéros précédents | Questions et commentaires


© Gouvernement du Québec, 2011