MERN - Potentiel géologique du kaolin
 
Stratégie minérale
OGAT
Stratégie minérale



Fiscalité minière

Histoire de l'industrie minière

Pierres gemmes

Pierre architecturale

Minéraux industriels

Métaux rares ou de haute technologie


SIGÉOM

GESTIM

Répertoire des établissements miniers du Québec





Potentiel géologique du kaolin


La grande majorité des dépôts de kaolin que l’on trouve au Québec sont des gisements résiduels qui résultent de l’altération hydrothermale ou météorique de roches feldspathiques précambriennes. Celles-ci incluent notamment des quartzites feldspathiques, des monzonites quartziques et des anorthosites.

 

Les gisements connus de kaolin au Québec se trouvent dans les secteurs de :

  • Château-Richer (Capitale-Nationale);
  • Point Comfort (Outaouais);
  • Saint-Jovite (Laurentides);
  • Saint Rémi-d’Amherst (Laurentides);
  • Saint-Donat (Lanaudière);
  • Brébeuf (Laurentides).

Le kaolin présent dans les dépôts du Québec est, en général, un produit de faible blancheur qui ne possède pas les caractéristiques requises pour pouvoir être utilisé comme matière de charge ou comme agent de couchage dans la fabrication du papier. Toutefois, certains kaolins pourraient être utilisés pour la fabrication de produits réfractaires et de certains types de céramique (Jacob, rapport interne).

 




Retour à la page précédente