MERN - Exploration du kaolin
 
Stratégie minérale
OGAT
Stratégie minérale



Fiscalité minière

Histoire de l'industrie minière

Pierres gemmes

Pierre architecturale

Minéraux industriels

Métaux rares ou de haute technologie


SIGÉOM

GESTIM

Répertoire des établissements miniers du Québec





Schefferville


Des sédiments, du Crétacé supérieur, représentés par des lentilles d’argile de formes irrégulières et d’épaisseurs variables pouvant atteindre plus de 30 m, ont été découverts dans l’épaisse calotte de graviers qui recouvrait à l’origine la formation de fer exploitée à la mine Redmond à 10 km au sud-est de Schefferville (Blais, 1959). Cette argile que l’on ne trouve plus que dans les haldes est un sédiment peu consolidé, très mou et à grain excessivement fin, de teinte rougeâtre ou grisâtre.

Brady et Dean (1967) ont étudié un échantillon d’argile réfractaire brunâtre provenant de la mine Redmond. Les analyses minéralogiques indiquent que l’argile se compose de 45 % de kaolinite et de 55 % de quartz. La kaolinite présente une cristallisation de très haute perfection et est remarquable aussi du fait que la fraction broyée à moins de 5 microns contient moins de 0,05 % de quartz.

 

 




Retour à la page précédente