MERN - Minéraux industriels - Exploitation du talc et de la stéatite
 
Stratégie minérale
OGAT
Stratégie minérale



Fiscalité minière

Histoire de l'industrie minière

Pierres gemmes

Pierre architecturale

Minéraux industriels

Métaux rares ou de haute technologie


SIGÉOM

GESTIM

Répertoire des établissements miniers du Québec





Exploitation du talc et de la stéatite


Au Québec, le gisement de stéatite de la mine Fraser à East Broughton (canton de Broughton) est actuellement le seul gisement en exploitation. La compagnie « Les Pierres Stéatites inc. » y extrait environ 300 tonnes de blocs de stéatite et de pierres à savon chaque année.


Mine de stéatite dans le secteur d’East Broughton

Le gîte de la mine Fraser consiste en une bande de stéatite de 4 à 6 mètres d’épaisseur située le long de l’éponte NO du feuillet de Pennington, en contact avec la serpentinite cisaillée. La stéatite est suivie de bandes successives de schistes à talc-carbonate (20 m) et de schistes à chlorite (1 m) en contact avec des schistes à quartz et stilpnomélane.

Au Québec, plusieurs gisements de talc et de stéatite ont fait l’objet d’exploitation à partir de la deuxième moitié du XIX e siècle et tout au cours du XXe siècle. Les plus importants gîtes de talc et stéatites ont été exploités dans les régions de l’Estrie et de Chaudières-Appalaches (Canton de Potton, Bolton, Leeds, Broughton, Thetford, Broughton).

Le gisement de talc de Saint-Pierre-de-Broughton a été la dernière mine de talc en exploitation au Québec. Cette mine a cessé ses activités en 2001 à cause de la présence de fibres d’amiante dans le minerai.

Ancienne mine de talc à Saint-Pierre-de-Broughton

 

Références

HÉBERT, Y., 1988, Indices et gîtes de talc des Appalaches du sud du Québec, Ministère de l’Énergie et des Ressources du Québec, ET 86-05.

HÉBERT, Y., 1985, Géologie des gîtes et indices de talc de la région de Thetford-Mines, Ministère de l’Énergie et des Ressources du Québec, MB 85-38.

JACOB, H. L., COTNOIR, D., DÉPATIE, J., GOFFAUX, D., DANIS, D. BERGERON, M., 1991, Les minéraux industriels du Québec - Congrès annuel de l’Association professionnelle des géologues et géophysiciens du Québec.




Retour à la page précédente