MERN - Travaux des géologues du Ministère
 
Stratégie minérale
OGAT
Stratégie minérale



Fiscalité minière

Histoire de l'industrie minière

Pierres gemmes

Pierre architecturale

Minéraux industriels

Métaux rares ou de haute technologie


SIGÉOM

GESTIM

Répertoire des établissements miniers du Québec





Exploitation de la pierre architecturale



 

En 2012, on dénombrait 77 carrières actives de pierre architecturale au Québec inventoriées dans 46  localités. Dans ces carrières, on exploitait principalement :

  • des roches ignées (anorthosite, mangéritie, farsundite, jotunite, granite) pour la production de pierre dimensionnelle;
  • des roches métamorphiques (gneiss, paragneiss) pour la production de pierre dimensionnelle;
  • de la stéatite, la pierre à savon et la serpentinite pour la sculpture et pour la production de plaques réfractaires;
  • des ardoises pour la production de tuiles à toiture et de dalles;
  • des calcaires, des grès, des marbres et des schistes pour la production de pierre dimensionnelle et de pierre d’aménagement paysager.


La production de pierre architecturale provient essentiellement de carrières situées dans la partie méridionale du Québec. On compte près d’une trentaine d’entreprises spécialisées dans l’extraction de la pierre, lesquelles emploient environ deux cents travailleurs.

Avec douze carrières, le secteur de Rivière-à-Pierre demeure toujours le camp minier le plus important pour l’extraction de la pierre architecturale. Il règne aussi une intense activité dans les secteurs suivants :

  • Saint-Nazaire et Chute-des-Passes (six carrières);
  • Saint-Alexis-des-Monts–Saint-Didace (cinq carrières).