MERN - Historique - Saint-André-du-Lac-Saint-Jean
 
Stratégie minérale
OGAT
Stratégie minérale



Fiscalité minière

Histoire de l'industrie minière

Pierres gemmes

Pierre architecturale

Minéraux industriels

Métaux rares ou de haute technologie


SIGÉOM

GESTIM

Répertoire des établissements miniers du Québec





Saint-André-du-Lac-Saint-Jean


Depuis le début des années 1990, on a extrait un granit vert en blocs dimensionnels de deux carrières au sud-est du village. La pierre est utilisée pour la production de panneaux dimensionnés, de tranches et de tuiles minces. Elle est commercialisée sous le nom de Vert Saint-André. La variété Rêve Vert provenait également de ce secteur (Bellemare, 2001, p. 216).

La roche exploitée est une mangérite quartzifère, à grains variant de moyens à grossiers et de couleur gris verdâtre. Elle se compose de 50 % de feldspath potassique, de 20 % de feldspath plagioclase, de 8 % de quartz, de 18 à 20 % de minéraux mafiques (pyroxènes, hornblende) et de 3 à 5 % de minéraux opaques (Ledoux, 1991).

Cliquez sur l'image pour un agrandissement.
Pour afficher cette photo, assurez-vous que la fonction
de pop-fenêtres javascript (popup) ou de tout autre outil Internet
de votre navigateur n'est pas désactivée.

Carrière Vert Saint-André en 1997.

Fiches détaillées : CAR. VERT SAINT-ANDRÉ et CAR. DREAM GREEN

Références

BELLEMARE, Y., 2001. Exploitation de la pierre de taille au Québec dans la province de Grenville de 1983 à 1997, Industrial Minerals in Canada (CIM Special Volume 53), p. 209-220.

LEDOUX, R., 1991. Examen minéralogique (rapport inédit).

 




Retour à la page précédente