Énergie

Prix de l’électricité

Faits saillants

  • Entre 2017 et 2018, le prix moyen de l’électricité est resté relativement stable pour les clients résidentiels et commerciaux alors qu’il s’est accru pour les clients industriels.
  • Le prix de l’électricité des secteurs résidentiel et industriel reste l’un des plus avantageux en Amérique du Nord. Cet avantage tend à s’accroître avec le temps.

Le prix de vente moyen de l’électricité selon les secteurs de consommation au Québec (¢/kWh)

Note : Ce prix correspond au revenu moyen (revenu divisé par les ventes) et ne comprend pas les taxes provinciale et fédérale à la consommation.
Sources : Rapport annuel d’Hydro-Québec Distribution et ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles.

Explication du graphique

En comparaison avec 2017, en 2018, le prix de vente moyen de l’électricité s’est accru dans le secteur domestique (0,50 %) et industriel (3,53 %). Toutefois, il a légèrement diminué dans le secteur commercial (-0,40 %).

Le prix de vente moyen de l’électricité du secteur résidentiel1 au Québec, en Ontario et au Manitoba (¢/kWh)

Note : Ce prix correspond au prix moyen par kWh pour une consommation mensuelle moyenne de 1 000 kWh.
Sources : Comparaison des prix de l’électricité dans les grandes villes nord-américaines, Hydro-Québec.

Explication du graphique

L’écart avec le Manitoba continue de s’accroître. Le prix de vente moyen de l’électricité pour un client résidentiel consommant mensuellement 1 000 kWh au Québec équivaut à 78 % et 53 % de la même facture pour les consommateurs du Manitoba et de l’Ontario respectivement.

Le prix de vente moyen de l’électricité pour un client résidentiel consommant mensuellement 1 000 kWh au Québec a augmenté passant de 7,12 ¢/kWh à 7,30 ¢/kWh, alors qu’il est passé de 13,24 ¢/kWh à 13,89 ¢/kWh en Ontario et de 9,00 ¢/kWh à 9,37 ¢/kWh au Manitoba.

Le prix de vente moyen de l’électricité moyenne puissance au Québec, en Ontario et au Manitoba (¢/kWh)

Note : Ce prix correspond au prix moyen par kWh pour une consommation mensuelle moyenne de 400 000 kWh avec un appel de puissance de 1 000 kW et un facteur d’utilisation de 56 %.
Sources : Comparaison des prix de l’électricité dans les grandes villes nord-américaines, Hydro-Québec.

Explication du graphique

L’écart avec le Manitoba continue de se resserrer. Le prix de vente moyen de l’électricité pour un client moyenne puissance consommant mensuellement 400 000 kWh avec un appel de puissance de 1 000 kW au Québec équivaut à 114 % et 54 % de la même facture pour les consommateurs du Manitoba et de l’Ontario respectivement.

Le prix de vente moyen de l’électricité pour un client moyenne puissance consommant mensuellement 400 000 kWh avec un appel de puissance de 1 000 kW au Québec a légèrement augmenté passant de 7,99 ¢/kWh à 8,06 ¢/kWh, alors qu’il est passé de 12,95 ¢/kWh à 15,00 ¢/kWh en Ontario et de 6,80 ¢/kWh à 7,08 ¢/kWh au Manitoba.

Le prix de vente moyen de l’électricité du secteur résidentiel au Québec, en Ontario et au Manitoba (¢/kWh)

Note : Ce prix correspond au prix moyen par kWh pour une consommation mensuelle moyenne de 3 060 000 kWh avec un appel de puissance de 5 000 kW et un facteur d’utilisation de 85 %.
Sources : Comparaison des prix de l’électricité dans les grandes villes nord-américaines, Hydro-Québec.

Explication du graphique

L’écart avec le Manitoba s’est maintenant inversé en faveur du Québec. Le prix de vente moyen de l’électricité pour un client grande puissance consommant mensuellement 3 060 000 kWh avec un appel de puissance de 5 000 kW et un facteur d’utilisation de 85 % au Québec équivaut à 96 % et 44 % de la même facture pour les consommateurs du Manitoba et de l’Ontario respectivement.

Le prix de vente moyen de l’électricité pour un client grande puissance consommant mensuellement 3 060 000 kWh avec un appel de puissance de 5 000 kW et un facteur d’utilisation de 85% au Québec demeure relativement stable passant de 5,18 ¢/kWh à 5,20 ¢/kWh, alors qu’il est passé de 10,66 ¢/kWh à 11,91 ¢/kWh en Ontario et de 5,18 ¢/kWh à 5,39 ¢/kWh au Manitoba.

La comparaison du prix de l’électricité à Montréal et dans certaines villes d’Amérique du Nord au 1er avril 2019 avant taxe (¢/kWh)

Note : Le prix résidentiel correspond au prix moyen par kWh pour une consommation mensuelle moyenne de 1 000 kWh. Le prix moyenne puissance correspond au prix moyen par kWh pour une consommation mensuelle moyenne de 400 000 kWh avec un appel de puissance de 1 000 kW et un facteur d’utilisation de 56 %. Le prix grande puissance correspond au prix moyen par kWh pour une consommation mensuelle moyenne de 3 060 000 kWh avec un appel de puissance de 5 000 kW et un facteur d’utilisation de 85 %.
Sources : Comparaison des prix de l’électricité dans les grandes villes nord-américaines, Hydro-Québec.

Explication du graphique

Résidentiel

Au 1er avril 2019, parmi neuf villes d’Amérique du Nord, Montréal se situait au premier rang pour les prix de l’électricité les plus bas en ce qui a trait à la consommation domestique. Par exemple, les tarifs à Halifax et à New York représentaient respectivement près de 2, 3 fois et 4,1 fois ceux de Montréal.

Moyenne puissance

Montréal se trouvait au deuxième rang parmi les villes retenues où l’électricité est la moins chère dans la catégorie « moyenne puissance ». Les tarifs les plus bas s’observaient à Winnipeg où ils étaient inférieurs de 0,98 cent le kWh par rapport à Montréal. New York termine au dernier rang avec un tarif plus d’environ deux fois et demie supérieur à celui de Montréal.

Grande puissance

Pour la catégorie « grande puissance », les tarifs québécois étaient, au 1er avril 2019, au premier rang des tarifs les plus bas. Le second tarif le plus faible s’appliquait à Winnipeg et l’écart de prix par rapport à Montréal était de 0,19 cent par kWh. Encore une fois, New York termine au dernier rang avec un tarif plus d’environ deux fois et demie supérieur à celui de Montréal.