Énergie

Gaz naturel

Le gaz naturel est un hydrocarbure composé principalement de méthane. Le gaz naturel d’origine fossile provient de la lente décomposition de résidus organiques trappés sous terre et est extrait par forage.

Le gaz naturel est :

  • plus léger que l’air;
  • non toxique;
  • très sécuritaire puisqu’il ne s’enflamme pas facilement en faible quantité à l’air libre.

En raison de son caractère moins polluant que les produits pétroliers, comme l’essence ou le mazout, et de son efficacité énergétique, le gaz naturel est une énergie de transition profitable pour le Québec qui contribue à la diminution des émissions de gaz à effet de serre.

Production et demande en gaz naturel

Il n’y a aucune production commerciale de gaz naturel au Québec. Le gaz naturel consommé quotidiennement par les Québécois est donc importé de l’Ouest canadien et des États-Unis.

Dans les secteurs résidentiel et commercial, le gaz naturel est surtout utilisé pour le chauffage, le séchage et la cuisson, alors qu’il sert de source de chaleur et de combustible pour les activités du secteur industriel.

En 2016, la consommation québécoise en gaz naturel a atteint près de 7 milliards de mètres cubes, soit l’équivalent de 258 pétajoules1 . Cette consommation représentait, pour cette même année, 15 % de l’énergie totale consommée par les Québécois, derrière les produits pétroliers (40 %) et l’électricité (36 %)2 .

Transport du gaz naturel

Le transport du gaz naturel s’effectue principalement par des réseaux de gazoduc partant des champs de production vers des installations de traitement, puis vers les compagnies de distribution et les consommateurs.

Au Québec, la majorité des centres urbains et industriels sont reliés par le réseau de gazoduc qui est interconnecté sur le réseau nord-américain.

Néanmoins, certaines régions plus éloignées, comme la Côte-Nord ou le Nord-du-Québec, ne sont pas reliées au réseau de gazoducs. Pour desservir de façon économique ces régions, le moyen de transport le plus efficace consiste à refroidir le gaz naturel à -162 C° à pression ambiante pour produire du gaz naturel liquéfié (GNL). Le GNL est donc du gaz naturel de qualité commerciale, condensé à l’état liquide, ce qui permet de diminuer par 600 son volume pour qu’il soit transporté économiquement et de façon sécuritaire par camion, par train ou par navire sur de longues distances.

Gaz naturel renouvelable

Il est également possible de produire du gaz naturel à partir de biomasse, communément appelée du gaz naturel renouvelable (GNR). Bien que le GNR représente aujourd’hui une faible proportion du gaz naturel total consommé par les Québécois, cette proportion s’accroit d’année en année avec le développement de l’industrie.

À ce sujet, le Gouvernement souhaite diminuer davantage l’empreinte carbone associée au gaz naturel. Pour se faire, il a édicté, le 20 mars 2019, le Règlement concernant la quantité de GNR devant être livrée par un distributeur de gaz naturel.

Plus d’information sur le GNR est accessible sur la page Bioénergie.

Références

[1] Avenir énergétique du Canada en 2018, Office national de l’énergie du Canada.

[2] Whitmore, J., et P.-O. Pineau, 2018. État de l’énergie au Québec 2019, Chaire de gestion du secteur de l’énergie, HEC Montréal, préparé pour Transition énergétique Québec, Montréal.

Ligne d’urgence environnement
1 866 694-5454