Énergie

Le potentiel éolien au Québec

Le territoire québécois possède des sites fort intéressants pour la production d’énergie éolienne. Les régions les plus favorisées sont la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine, la Côte-Nord, le Bas-Saint-Laurent, le Saguenay–Lac-Saint-Jean et le Nord-du-Québec.

Un potentiel à développer

Le potentiel éolien théorique du Québec est considérable compte tenu de l’immensité du territoire. Toutefois, une étude rendue publique en juin 2005 évaluait à 3 600 MW le potentiel intégrable au réseau électrique d’Hydro-Québec, en tenant compte des technologies actuelles et des contraintes liées au transport de l’énergie sur de longues distances.

Le Québec a l’avantage de bénéficier d’une énergie de base abondante et modulable, l’énergie hydroélectrique, qu’il peut coupler à l’énergie éolienne pour répondre à ses besoins par l’intermédiaire d’un réseau fiable et équilibré. L’énergie éolienne s’avère ainsi un excellent complément à l’hydroélectricité.

À la demande du Ministère, deux études ont été réalisées pour mieux connaître le potentiel éolien au Québec :

  • le programme de mesure du potentiel éolien réalisé en 2003 dans les régions de la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine, du Bas-Saint-Laurent et de la Côte-Nord;
  • l’inventaire du potentiel éolien exploitable du Québec, effectué en 2005 et qui couvre tout le territoire du Québec. De plus, le Ministère a également fait réaliser une étude en 2005 sur la capacité d’intégration de parcs éoliens au réseau d’Hydro-Québec.

Ces deux études ont permis d’établir le potentiel exploitable et d’évaluer la capacité d’intégrer les parcs éoliens au réseau d’Hydro-Québec. Cela comprend :

  • une évaluation de la capacité d’intégration au réseau d’Hydro-Québec;
  • une section indiquant le potentiel exploitable;
  • une cartographie des zones exploitables;
  • une évaluation du coût moyen de la production d’électricité à partir de l’énergie éolienne par région administrative;
  • une cartographie de la ressource éolienne indiquant la vitesse et la densité de puissance des vents.

Cartes des gisements éoliens exploitables