Vous êtes ici : Actualités > Salle de presse > Biocarburants – Prépublication du projet de règlement concernant le volume minimal de carburant renouvelable dans l’essence et le carburant diesel
Communiqué de presse Énergie

Biocarburants – Prépublication du projet de règlement concernant le volume minimal de carburant renouvelable dans l’essence et le carburant diesel

Québec, le 1er octobre 2019 – Le Gouvernement du Québec est heureux d’annoncer la prépublication du projet de règlement concernant le volume minimal de carburant renouvelable dans l’essence et le carburant diesel. Ce projet de règlement a pour but, notamment, de réduire la consommation de produits pétroliers en les remplaçant par des carburants renouvelables et d’accroître la production de ceux-ci au Québec.

Le projet de règlement apportera une contribution significative aux efforts gouvernementaux en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) du secteur des transports routiers, qui représente plus du tiers des émissions québécoises. De plus, grâce à cette mesure, Québec favorisera la création d’un marché local important dans l’industrie des carburants renouvelables au Québec, entre autres dans la filière émergente des biocarburants cellulosiques.

Il est estimé que l’atteinte des seuils minimaux, de 10 % de carburant renouvelable dans l’essence et de 2 % dans le carburant diesel d’ici 2021, et l’augmentation de ceux-ci, respectivement à 15 % dans l’essence et à 4 % dans le carburant diesel, en 2025, pourraient permettre une réduction des émissions de l’ordre de 2 millions de tonnes métriques en équivalents CO2 par année d’ici 2025.

Une période de consultations s’amorce dès maintenant. Les intervenants disposent d’une période de 45 jours pour formuler des commentaires à l’égard de la règlementation proposée.

Notre gouvernement a confiance que les cibles ambitieuses de ce nouveau règlement contribueront à l’atteinte des cibles de réduction de GES du Québec et se traduiront par l’émergence d’une filière québécoise de production de carburant renouvelable, dont les investissements qui en découleront seront favorables pour notre économie.

– Jonatan Julien, ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles et ministre responsable de la région de la Côte-Nord

Cette annonce de mon collègue me réjouit grandement. Le Québec est fermement engagé dans la voie de la transition énergétique et, pour atteindre les cibles que nous nous sommes données, les biocarburants constituent une filière d’avenir. Ce nouveau règlement s’inscrit dans une longue liste d’initiatives que notre gouvernement met en place pour la protection de notre environnement.

– Benoit Charrette, ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques

Faits saillants :

  • Au Québec, la consommation d’éthanol mélangé à l’essence atteint près de 5 %, ou environ 475 millions de litres par année (Ml/a). La consommation de carburant diesel biosourcé atteindrait environ 0,2 %, soit environ 9 Ml/a.
  • La Politique énergétique 2030 (PE 2030) vise notamment à augmenter de 25 % la production des énergies renouvelables et de 50 % la production de bioénergie.

Liens connexes :

  • La PE 2030 présente une vision rassembleuse et des cibles ambitieuses proposées par le gouvernement pour opérer une transformation majeure du profil énergétique au Québec.

Partager