Vous êtes ici :
Communiqué de presse Énergie

Bilan de la première année d’inspection des puits inactifs sur le territoire québécois

Québec, le 28 juin 2019 – En 2018-2019, le ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles (MERN) a poursuivi ses efforts en matière de repérage des puits inactifs, conformément au plan d’action annoncé en mai 2018. Ainsi, à la suite de l’inspection de quelque 600 sites, le MERN a pu localiser plus de 220 puits inactifs. Au terme de cette première année axée sur la recherche documentaire et la tenue d’inspections, l’expérience acquise a permis d’enrichir la connaissance du terrain et de raffiner les méthodes de travail. Le MERN profitera ainsi d’une capacité d’intervention accrue pour la deuxième année du plan d’action.

Parmi les quelque 220 puits localisés, plus de 180 ne sont pas problématiques. Pour les autres, le MERN priorisera ses interventions en fonction des impacts potentiels sur la santé et la sécurité des personnes et de l’environnement. Les travaux à réaliser peuvent être soit la coupe du tubage d’acier à une profondeur adéquate sous la surface du sol, la caractérisation environnementale du terrain dans le but de réhabiliter les sols qui pourraient être contaminés, l’évaluation de l’intégrité du puits dans les cas d’émanation ou la fermeture définitive des puits problématiques.

Grâce à un appui financier de 4,5 M$ sur deux ans attribué lors du Budget 2019-2020, le MERN pourra intensifier ses interventions pour repérer et sécuriser les puits inactifs au Québec.

Carte interactive sur les puits inactifs

Par ailleurs, dès aujourd’hui, les citoyens disposent d’un nouvel outil permettant de facilement visualiser les puits inactifs répertoriés sur l’ensemble du territoire québécois à l’aide de la carte interactive sur les puits inactifs. Celle-ci permet de repérer les puits se trouvant à proximité d’une propriété et d’obtenir des renseignements sur leur état.

Faits saillants :

Historique des puits inactifs

  • Les puits d’hydrocarbures sont qualifiés d’inactifs lorsqu’ils sont fermés définitivement ou encore lorsque leur statut demeure inconnu. Le statut inactif signifie qu’aucune activité de production n’y est possible.
  • Au Québec, plus de 950 puits ont été forés depuis 1860. De ce nombre, il y a plus de 700 puits inactifs. Les informations géographiques et techniques détenues par le MERN peuvent donc être quelquefois vagues ou inexactes selon l’époque où le puits a été foré. Cette réalité est par ailleurs généralement accentuée par l’effet du temps et la reprise du couvert végétal sur les sites après la fermeture définitive des puits. C’est pourquoi il peut s’avérer complexe de localiser tous les puits inactifs.
  •  Les puits inactifs se trouvent notamment dans les basses terres du Saint-Laurent, le Bas-Saint-Laurent et la Gaspésie.

 Planification des activités en 2019-2020

  • Le Plan d’action pour la localisation, l’inspection et la correction des puits d’hydrocarbures inactifs sur le territoire du Québec a été annoncé en mai 2018.
  • En plus de poursuivre les travaux sur le terrain, de nouveaux moyens de recherche seront utilisés, par exemple la recherche d’empreintes à partir de données laser (lidar), pour voir les anciens chemins d’accès sous la couverture végétale, et une méthode magnétométrique (par drone) pour survoler les champs et les forêts afin de repérer les tubages métalliques enfouis dans le sol.

Liens connexes :

Pour plus d’informations sur les puits inactifs, veuillez consulter le Plan d’action – Puits inactifs.

Pour obtenir des renseignements sur le Ministère et en savoir plus sur ses activités et ses réalisations, consultez le mern.gouv.qc.ca et les réseaux sociaux :

  https://fr-ca.facebook.com/EnergieRessourcesNaturelles

  https://twitter.com/mern_quebec

 

Partager