Notions de télédétection

Vocabulaire de la géomatique








Géoboutique Québec

Logiciel SYREQ

Loyer d'un terrain
public

 




Les bandes spectrales

Toujours en ce qui a trait à l'enregistrement des images, en plus d'être pourvus de caractéristiques spatiales, les satellites possèdent des caractéristiques spectrales. Par exemple, à bord du satellite américain Landsat, le capteur TM capte des données dans sept bandes spectrales. Chaque bande spectrale correspond à une portion du spectre électromagnétique. C'est comme si, pour une bande spectrale en particulier, le satellite regardait le sol à travers une fenêtre qui lui permet de ne voir que les rayons du soleil qui correspondent à cette portion particulière du spectre. Ainsi, chacune des sept bandes spectrales de Landsat-TM voit le sol à sa façon et donne par conséquent une image différente.

Chaque bande spectrale procure une image en noir et blanc, où les tons de gris varient généralement sur 256 niveaux. Pour produire une image en couleurs, ce que nous appelons, en télédétection, un composé coloré, il suffit de superposer trois bandes spectrales avec des filtres bleu, vert et rouge. Tout comme pour les bandes spectrales en noir et blanc, chaque composé coloré montre des renseignements différents sur le territoire.

L'exemple présenté est une image Landsat-TM du secteur de La Baie au Saguenay, prise le 29 juillet 1996, soit neuf jours après la terrible inondation survenue dans cette région. Le composé coloré est celui formé des bandes 5-4-3, lequel est le plus utilisé dans les études sur la végétation et sur l'occupation du territoire en général. Il permet de recréer une image très colorée et très contrastée.


Retour à la page précédente