Centre de presse

Communiqués

Images

Dossiers de presse

Responsable des communications

Allocutions






Bref portrait de la forêt boréale au Québec


La forêt boréale est le principal domaine de végétation au Québec. Traversant le Québec d'est en ouest, ses vastes étendues recouvrent quelque 560 000 kilomètres carrés, soit un peu plus du tiers de la superficie du Québec. Dans la région de la Baie-James, elle est remplacée par la taïga, une forêt de conifères plus clairsemée. Au sud du 49parallèle, elle cède progressivement le pas à la forêt mixte et à la forêt feuillue.

Les résineux couvrent 75 % de la forêt boréale. L'espèce dominante est l'épinette noire, dont l'espérance de vie peut dépasser les 200 ans et dont la hauteur peut atteindre 25 mètres. D'autres espèces de conifères occupent aussi une place importante dans ces peuplements; il s'agit du pin gris, du sapin baumier, de l'épinette blanche et du mélèze laricin (parfois appelé « épinette rouge »).

Avec 25 % du couvert, les feuillus ont aussi leur place dans la forêt boréale. Le bouleau à papier (aussi connu sous le nom de « bouleau blanc ») et le peuplier faux-tremble sont les deux espèces dominantes dans ces écosystèmes. On les retrouve en bouquets dispersés au milieu des peuplements résineux.

Si elle projette l'image de vastes alignements uniformes d'épinettes noires, la forêt boréale accueille pourtant une faune et une flore extrêmement variée. La faune des forêts boréale comprend 30 des 70 espèces de mammifères terrestres et 150 des 300 espèces d'oiseaux nicheurs répertoriés au Québec, ainsi que 10 000 espèces d'arthropodes (insectes, araignées, etc.). On y retrouve également plus de 850 espèces de plantes vasculaires - des bleuets aux sorbiers en passant par le « thé du Labrador »et les « quatre-temps » - et de nombreuses plantes non vasculaires comme les mousses, les lichens et les champignons.