Centre de presse

Communiqués

Images

Dossiers de presse

Responsable des communications

Allocutions





Un climat stable et prévisible pour soutenir l'industrie minière au Québec

Québec, le 14 avril 2016 –  Lors de l'étude des crédits 2015-2016, le ministre délégué aux Mines et ministre responsable de la région de l'Abitibi Témiscamingue et de la région du Nord du Québec, M. Luc Blanchette, a souligné les mesures mises en place par le gouvernement pour soutenir l'industrie minière au Québec.

« L'industrie minière est un secteur économique d'importance au Québec. En effet, elle génère près de 3 milliards de dollars en investissements en moyenne par année et soutient plus de 30 000 emplois directs et indirects. En 2015 seulement, la valeur des expéditions du secteur minier du Québec a atteint 7,7 milliards de dollars canadiens », a déclaré M. Blanchette.

Le 15 mars dernier, le gouvernement a réaffirmé l'importance qu'il accorde au secteur minier et aux régions du Québec en dévoilant la Vision stratégique du développement minier au Québec. Cette vision propose des mesures qui permettront à l'activité minière de prendre un nouvel essor et de consolider la place du Québec parmi les chefs de file du développement minier responsable. Ainsi, le gouvernement souhaite mettre en valeur les filières minières actuelles et en développer de nouvelles, prévenir et atténuer les impacts sur l'environnement et promouvoir la participation citoyenne et la transparence.

Pour mettre en œuvre la Vision stratégique, plusieurs mesures ont été annoncées dans le Budget 2016-2017 :

- Bonifier de 25 % l'aide fiscale à l'exploration pour les dépenses liées aux ressources minières engagées dans les territoires du Nord.

- Appuyer la recherche en hydrométallurgie qui est essentielle au développement des minéraux émergents, dont la filière des terres rares. Les minéraux émergents peuvent permettre de diversifier le secteur minier québécois et de positionner stratégiquement le Québec dans plusieurs créneaux d'innovation, dont l'aérospatiale, l'électrification des transports et les énergies émergentes.

- Accélérer la restauration des sites miniers abandonnés afin de soutenir l'emploi lié au secteur minier. L'objectif est de réduire de 80 % le passif environnemental des sites miniers abandonnés d'ici à 2022.

Ces mesures ont pour but de stimuler la relance du secteur minier québécois, en appuyant les entreprises minières afin, notamment, de leur permettre de poursuivre leurs activités.
« Les mines ont joué un rôle clé dans le développement du Québec et notre gouvernement a une vision pour permettre au développement minier de participer aujourd'hui et dans l'avenir à son économie et d'être une source de fierté. Par ces différentes mesures, nous voulons instaurer un climat stable et prévisible tant pour les investisseurs que pour les citoyens, et faire du Québec un chef de file mondial du développement minier responsable. Ce nouveau modèle de développement minier profitera à tous les Québécois et Québécoises, j'en suis convaincu », a conclu le ministre.


 

Retour à la page précédente