Centre de presse

Communiqués

Images

Dossiers de presse

Responsable des communications

Allocutions





Le gouvernement du Québec salue la volonté du gouvernement fédéral de renforcer la sécurité des pipelines

Québec, le 8 décembre 2014 –  À l'occasion d'un échange avec le ministre des Ressources naturelles du Canada, l'honorable Greg Rickford, le ministre de l'Énergie et des Ressources naturelles et ministre responsable du Plan Nord, M. Pierre Arcand, a salué le dépôt d'un projet de loi fédéral visant à renforcer la Loi sur l'Office national de l'énergie (ONE) et à améliorer les règles de sécurité entourant le transport d'hydrocarbures par pipeline.

« Je suis très heureux de voir que le gouvernement fédéral a entendu notre position sur cette question majeure pour l'avenir énergétique du Québec et du Canada. Les changements proposés par le ministre Rickford permettront certainement d'améliorer la sécurité du réseau de pipelines, mais également de donner à l'ONE plus de pouvoir afin d'amener les entreprises pipelinières à assumer leurs responsabilités », a déclaré le ministre Arcand.

Il a souligné que le gouvernement du Québec se préoccupait des questions liées à la sécurité dans le transport de matières dangereuses comme les hydrocarbures. Le gouvernement a d'ailleurs récemment annoncé que plusieurs principes doivent être respectés pour autoriser des projets de pipelines sur son territoire. Ces principes concernent l'acceptabilité sociale et la nécessité de consulter les communautés locales et les Premières nations, le respect des normes environnementales et sécuritaires, la mise en place de mesures en cas d'urgence, les retombées économiques des projets et le maintien de l'approvisionnement en gaz naturel.

« La hausse importante du transport des hydrocarbures, qu'il soit terrestre ou maritime, soulève des questions légitimes dans la population en raison des risques d'accidents et de déversements. Dans ce contexte, le gouvernement du Québec entend faire valoir ses intérêts et veiller à ce que ces activités s'effectuent selon les meilleures pratiques afin de protéger la population et l'environnement. La démarche entreprise par le gouvernement fédéral est un pas de plus vers un réseau de pipelines plus sécuritaire et plus fiable », a conclu le ministre.

 

Retour à la page précédente