Stratégie minérale
OGAT
Stratégie minérale



Fiscalité minière

Histoire de l'industrie minière

Pierres gemmes

Pierre architecturale

Minéraux industriels

Métaux rares ou de haute technologie


Statistiques minières

SIGÉOM

GESTIM

Répertoire des établissements miniers du Québec





Perspectives du marché du graphite


Une utilisation accrue du graphite dans le secteur de la haute technologie, dont les applications portent sur les piles alcalines, les batteries au lithium, les piles à combustible et les produits chimiques, laisse présager un avenir prometteur pour ce minéral.

Selon Merchant Research & Consulting Ltd., la production mondiale de graphite devrait s’accroître de 30 % entre 2011 et 2016 pour atteindre 1 200 000 tonnes.

Les perspectives d’utilisation grandissantes du graphite proviennent des techniques d’affinage qui se sont améliorées et qui ouvrent la voie au développement de nouveaux débouchés.

C’est la fabrication d’accumulateurs électriques (piles alcalines et lithium-ion) pour des véhicules hybrides et électriques qui devrait être le facteur le plus important favorisant la hausse de la demande pour du graphite de haute pureté. Le graphite est notamment le second ingrédient en volume qui entre dans la fabrication d’accumulateurs au lithium-ion (Indmin – sept. 2011). Ce domaine ne représente pour l’instant qu’une part très mince de la demande totale de graphite.

Toutefois, la fabrication d’accumulateurs pourrait se faire à partir de graphite naturel ou synthétique. La décision d’utiliser l’un ou l’autre dépendra des performances qui en résulteront et des prix (USGS-2011).

Selon la USGS, le graphène et le Grafoil sont les matériaux liés au graphite qui connaîtront la croissance la plus rapide au cours des prochaines années. Néanmoins, cette croissance ne devrait pas affecter de façon importante la demande de graphite puisque ces matériaux n’en utilisent que d’infimes quantités. Les récentes publications scientifiques sur le graphène indiquent de nombreuses applications possibles particulièrement dans les domaines de l’électronique (écrans tactiles, panneaux lumineux, cellules solaires, etc.), des polymères, des nanotechnologies et de la détection du gaz.

 




Retour à la page précédente