L'arpentage d'hier à aujourd'hui

Seigneuries et cantons

Conversion des mesures

Délimitation et démarcation

Instructions générales d'arpentage



Conversion des unités de mesures

Infolot

Produits cadastraux

Greffe de l'arpenteur général du Québec

Registre du domaine de l'État

Registre foncier du Québec en ligne





Seigneuries et cantons



 

Les premiers travaux d'arpentage réalisés au Canada ont permis de délimiter les terres concédées aux colons. À partir de 1626, le partage du sol en Nouvelle-France se fait selon le système seigneurial. Inspiré du régime féodal européen, ce système découpe le territoire en seigneuries, de grandes étendues de terres généralement situées sur les rives du Saint-Laurent et de ses principaux affluents. Le régime seigneurial est officiellement aboli en 1854 par les Britanniques, qui favorisaient déjà depuis 1763 la division du territoire en cantons (townships). Toutefois, en dépit de leurs différences, les modes de partage des terres en seigneuries ou en cantons poursuivaient le même but : promouvoir une colonisation organisée.