L'arpentage d'hier à aujourd'hui

Seigneuries et cantons

Conversion des mesures

Délimitation et démarcation

Instructions générales d'arpentage



Conversion des unités de mesures

Infolot

Produits cadastraux

Greffe de l'arpenteur général du Québec

Registre du domaine de l'État

Registre foncier du Québec en ligne





Cantons


Sous la domination anglaise, le régime seigneurial n'est pas aboli immédiatement.
En effet, le 26 avril 1762, le général Murray concède deux importantes seigneuries de part et d'autre de la rivière Malbaie : Murray Bay et Mount Murray. Cependant, le 7 décembre 1763, Murray reçoit l'avis « d'établir des townships de dimension et d'étendue suffisantes aux endroits que vous jugerez les plus favorables ». En donnant ces instructions, le gouvernement impérial britannique désire introduire les principes d'établissement de cantons (townships) et de concession des terres sous la tenure du franc et commun socage (libres de droits).

En 1774, Samuel Holland, premier arpenteur général nommé par la Couronne britannique, entreprend l'arpentage des cantons en Ontario et au Québec. Le 2 février 1796, un premier canton est établi au Québec, soit celui de Dunham, en Estrie. Le système s'implante ensuite progressivement à mesure que la colonisation se poursuit. Par ailleurs, le régime seigneurial paraît favoriser de plus en plus les gens riches, à qui la majorité des seigneuries sont concédées. Ce mode de partage des terres nuisant au développement économique, il est aboli officiellement en 1854 par une loi qui permet aux locataires de réclamer des droits sur leur terre.

Qu'est-ce qu'un canton?

Il s'agit d'une portion de territoire d'environ 10 milles X 10 milles, divisée en rangs et en lots. Au début du régime anglais, le canton comprenait 11 rangs de 28 lots chacun. Avec le temps, il est passé à 10 rangs de 62 lots.

La division du territoire en cantons vise la concession simplifiée des terres publiques à des particuliers sans qu'il soit question de redevances. Au Québec, le canton a d'abord constitué un modèle théorique de partage des terres en vue de leur colonisation. Par la suite, il est devenu la base de certaines divisions administratives, tel l'établissement de territoires municipaux en milieu rural (municipalité du canton de…) ou de territoires cadastraux (cadastre du canton de…).

Comment sont créés les cantons?

Avant 1840, les cantons sont délimités selon des instructions données aux gouverneurs par les autorités impériales. Ensuite, ils sont érigés par proclamation, publiée dans la Gazette officielle du Québec.

Pour plus de renseignements, consultez le Répertoire des cantons du Québec (Format PDF, 176 Ko).









Retour à la page précédente