Symposium sur les infrastructures d’énergies renouvelables
Vous êtes ici :

Conférenciers

Voici la liste des conférenciers, modérateurs et panélistes qui animeront les conférences et tables rondes lors du Symposium. La liste sera complétée d’ici la fin du mois de septembre.

Mot de bienvenue

M. Robert B. Catell, président du conseil d’administration de l’Advanced Energy Research and Technology Center (AERTC)

M. Catell a été président et chef de la direction de KeySpan Corporation et de KeySpan Energy Delivery, l’ancien Brooklyn Union Gas. Il a débuté sa carrière chez Brooklyn Union Gas en 1958. Après l’acquisition de KeySpan Corporation par National Grid, M. Catell est devenu président de National Grid, U.S., et vice-président de National Grid plc.

Il occupe actuellement les fonctions de président du conseil d’administration de l’Advanced Energy Research and Technology Center (AERTC) de l’université Stony Brook, du New York State Smart Grid Consortium, de l’école secondaire Cristo Rey Brooklyn et du fonds de dotation Futures in Education.
M. Catell siège au conseil d’administration de l’organisme gouvernemental NYS Economic Development Power Allocation Board de l’État de New York (EDPAB).

Il a également siégé aux conseils d’administration des organismes sans but lucratif suivants : la fondation City College of New York 21st Century Foundation, l’École Colin Powell pour le leadership mondial et civique, le ministère de l’Éducation, le diocèse de Rockville Centre, le Feinstein Institute for Medical Research, la National Grid Foundation, la fondation de l’hôpital St-Francis, la fondation Tomorrow’s Hope et la Fondation de la police de la Ville de New York.
M. Catell siège aux conseils d’administration des organisations économiques suivantes : A+Technologies, BioRestorative Therapies, Long Island Angel Network (LIAN), Long Island Association (LIA), le Conseil national du pétrole, l’Académie des sciences de New York (NYAS), ThermoLift Inc. et la Water Company, LLC.

Il participe également aux comités consultatifs pour les organismes suivants : Advanced Power North America (APNA), Applied DNA Sciences Inc., Atmos Air Solutions, CAI Investments, le Centre pour les sciences urbaines et le progrès(CUSP), EC Infosystems, la fondation Our Energy Policy, Posillico Inc., le Comité consultatif du président de l’université Adelphi, VNG.CO et le conseil d’administration de l’hôpital Winthrop.

M. Catell est cadre en résidence à l’Université Hofstra et a été nommé le premier « John J. Phelan, Jr. Fellow » de l’école d’administration Robert B. Willumstad de l’université Adelphi.

M. Catell est l’ancien président de l’Association américaine du gaz, de la Chambre de commerce de Brooklyn, du KEYERA Energy Management Ltd., de la Long Island Association, du Partnership for New York City, Inc, de l’Association américaine de l’énergie (USEA), du Business Council de l’État de New York, du comité consultatif de l’École d’ingénierie du City College de New York et du Partenariat Brooklyn Centre-ville.

Il est également un ancien membre du conseil des organismes suivants : la fondation de la bibliothèque publique de Brooklyn, l’Edison Electric Institute (Institut de l’électricité Edison (EEI), l’Association de l’énergie de l’État de New York, le Forum sur les affaires étrangères de Long Island, la New York State Energy Research & Development Authority (NYSERDA), le comité consultatif des HeartShare for Human Services et de l’École de droit de Brooklyn (membre émérite).

M. Catell est membre de l’Association des ingénieurs en énergie, du CUNY Business Leadership Council, de la Société nationale des ingénieurs professionnels, de la Société des ingénieurs professionnels de l’État de New York et de la Société de l’éclairage au gaz.

M. Catell a obtenu son baccalauréat et son diplôme de maîtrise en génie mécanique du City College de New York et est ingénieur professionnel agréé. Il a suivi le programme de perfectionnement des cadres de l’Université Columbia et le programme avancé en gestion de l’École d’études commerciales d’Harvard.

Conférenciers

M. Neil Bruce, président et chef de la direction, SNC-Lavalin
M. Kenneth D. Daly, président de New York National Grid

Modérateurs

M. Louis Dessaint, professeur à l’École de technologie supérieure
M. Paul Lanoie, commissaire au développement durable, Vérificateur général du Québec

M. Paul Lanoie est commissaire au développement durable depuis le 6 septembre 2016.

Pendant plus de 27 ans, M. Lanoie a été professeur à HEC Montréal; il y a occupé des postes de gestion pendant la majeure partie de sa carrière. Il a notamment été directeur de la revue L’Actualité économique et directeur des affaires professorales, ce qui lui a permis de faire partie des hautes instances de l’établissement, soit le comité de direction et le conseil pédagogique. De plus, il a participé à de très nombreuses activités d’enseignement, de recherche et de rayonnement axées sur le développement durable. Ses qualités de leader l’ont ainsi amené à participer à l’élaboration du premier diplôme en développement durable de HEC Montréal, à la fondation de la Direction du développement durable de cet établissement et à la création de l’Institut de l’environnement, du développement durable et de l’économie circulaire (EDDEC). Il a également contribué à la formation de la Commission de l’écofiscalité du Canada et il y a été nommé commissaire.

De 2008 à 2014, à titre de directeur des affaires professorales de HEC Montréal, M. Lanoie a été responsable de la gestion du corps professoral et a mis en place plusieurs réformes d’envergure. Il avait auparavant occupé le poste de directeur du programme le plus important de l’École, le baccalauréat en administration des affaires. Il avait alors élaboré le cheminement trilingue, soit un programme qui offre une formation dans trois langues (français, anglais, espagnol). Il s’agit d’un cheminement unique en Amérique.

M. Lanoie compte plusieurs publications à l’échelle tant provinciale et nationale qu’internationale; une grande partie d’entre elles concerne le champ de « l’économie de l’environnement ». Jusqu’à ce jour, ses publications ont été abondamment citées; l’une d’elles l’a même été plus de 800 fois. Ses travaux lui ont d’ailleurs valu différentes nominations et on lui a décerné de nombreuses distinctions, dont le Prix de la recherche européenne « finance et développement durable » remis par le Forum pour l’investissement responsable en 2012.

Le commissaire au développement durable est titulaire d’un doctorat en science économique (spécialisation finances publiques et économie internationale) de l’Université Queen’s (Kingston) et d’une maîtrise en sciences de la gestion de HEC Montréal.

Panélistes

M. Nicolas Bossé, vice-président de Brookfield Renewable
M. Dan Boucher, vice-président de Systemex
M. Pierre-Gabriel Côté, président d’Investissement Québec
M. Hugues Girardin, vice-président de Boralex

M. Chris Hilbert, partenaire, Norton Rose
M. Mark Jaccard, professeur à l’Université Simon Fraser

Depuis 1986, Mark Jaccard est professeur à l’École de gestion des ressources et de l’environnement de l’Université Simon Fraser. Il a fait une pause de l’enseignement de 1992 à 1997 pour occuper le poste de président et chef de la direction de la Commission des services publics de la Colombie-Britannique. Il est titulaire d’un doctorat de l’Institut d’économie et de politique de l’énergie de l’Université de Grenoble.

Renommé sur la scène mondiale, il a siégé au Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat et au Conseil chinois pour la coopération internationale sur l’environnement et le développement en plus de participer à la rédaction du rapport Global Energy Assessment. Il a par ailleurs siégé à la Table ronde nationale sur l’environnement et l’économie du Canada et à la Climate Action Team de la Colombie-Britannique. Ses recherches portent sur la conception et l’application de modèles économiques fondés sur l’utilisation raisonnée de l’énergie, principalement pour évaluer le coût et l’efficacité des politiques climatiques.

Membre de la Société royale du Canada et chercheur à l’Institut C. D. Howe, Mark Jaccard a été nommé en 2009 universitaire de l’année par la Confederation of University Faculty Associations de la Colombie-Britannique. Il a reçu en 2006 le prix Donner du meilleur livre sur les politiques publiques rédigé par un auteur canadien pour Sustainable Fossil Fuels. En 2013, l’Université Simon Fraser lui a octroyé une chaire de recherche spéciale d’une durée de cinq ans.

Twitter : @MarkJaccard
Blogue : markjaccard.com

M. Larry Kaufmann, conseiller principal, Canadian Energy Research Institute

Conseiller principal du Pacific Economics Group et de la société de conseil Navigant, et membre en règle du Canadian Energy Research Institute, Lawrence Kaufmann, Ph. D., se consacre à la recherche empirique sur les approches novatrices de la réglementation et sur les réformes de la concurrence des marchés publics d’énergie. M. Kaufmann cumule plus de 24 ans d’expérience dans ces domaines et affiche une feuille de route bien remplie, ayant prêté ses conseils dans pas moins de 200 projets et agi comme témoin expert dans 48 dossiers. Depuis 2007, il conseille la Commission de l’énergie de l’Ontario, figure de proue nord-américaine de la réglementation dans le domaine de l’énergie, sur des questions de réglementation incitative.

Depuis 20 ans, ses nombreux mandats l’ont amené à conseiller des organismes de réglementation et des entreprises de services publics en dehors de l’Amérique du Nord, notamment en Grande-Bretagne, en Allemagne, en Israël, au Mexique, en Bolivie, en Argentine, au Japon, en Nouvelle-Zélande, en Jamaïque et à Curaçao. Il a également été très actif en Australie, où il a travaillé auprès de la quasi-totalité des entreprises de services publics et de nombreuses agences de réglementation, y compris comme conseiller de la Commission des services essentiels de l’État de Victoria.

Cet ancien économiste principal chez Christensen Associates est titulaire d’un doctorat en économie de l’Université du Wisconsin.

Mme Andrée-Lise Méthot, fondatrice et associée directeure, Cycle Capital

Andrée-Lise Méthot est la fondatrice et associée directrice de Cycle Capital Management, la firme de capital de risque en technologies propres la plus active au Canada. Andrée-Lise possède plus de 25 années d’expérience en investissement en capital de risque, en gestion ainsi que dans le domaine du génie. Au cours des dernières années, elle a mis en place une plateforme d’investissement totalisant 230 millions de dollars, laquelle réunit à la fois des investisseurs industriels, institutionnels et stratégiques.

Andrée-Lise siège au conseil d’administration de plusieurs organisations privées et publiques, notamment Technologies du développement durable Canada (TDDC), Transition énergétique Québec (TEQ) et la Société québécoise des infrastructures (SQI). Elle est aussi membre du comité consultatif externe de la vice-rectrice à la recherche et aux relations internationales de l’Université McGill et du comité consultatif du secteur privé du Conseil national de recherches du Canada (CNRC). Par ailleurs, elle a été coprésidente d’un groupe de travail sous l’égide du Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE) et de la Society of Environmental Toxicology and Chemistry (SETAC).

Andrée-Lise s’est vu reconnaître comme l’une des 16 personnalités canadiennes du Clean16 et a été nommée personnalité de l’année La Presse/Radio-Canada. Elle a aussi été nommée dans le Top 20 des investisseurs en technologies propres par CleanTechnica et elle est reconnue comme l’une des femmes les plus influentes en développement durable et en technologies propres par Corporate Knights.

M. James Misewich, directeur associé du Brookhaven National Lab
M. Serge Montambault, président de MIR Innovation

Né à Québec (Canada), Serge Montambault a fait un baccalauréat en génie mécanique ainsi qu’une maîtrise et un doctorat en robotique à l’Université Laval. Ses recherches dans ce domaine ont principalement porté sur la conception et l’analyse de mécanismes sous-actionnés, y compris des mains articulées et des préhenseurs innovateurs qui ont par la suite été commercialisés.

En 1997, Serge Montambault s’est joint à l’Institut de recherche d’Hydro-Québec (IREQ) à titre de chercheur en robotique et génie civil. Dans les années qui ont suivi, il a piloté le développement de plusieurs systèmes robotiques pour l’inspection et la maintenance d’équipements et d’installations électriques.

Chef – Expertise – Robotique d’inspection et de maintenance depuis 2013, M. Montambault dirige également MIR Innovation, une nouvelle filiale d’Hydro-Québec qui commercialise des solutions innovantes pour une gestion optimale des actifs de production, de transport et de distribution d’électricité. En collaboration avec de grands noms de l’industrie électrique, M. Montambault et son équipe ont mis en œuvre, déployé et commercialisé des systèmes robotiques un peu partout dans le monde.

Serge Montambault fait partie de plusieurs comités scientifiques et groupes de travail nationaux et internationaux. Il est également l’auteur de nombreuses publications et demandes de brevet. Son équipe a remporté le prix Edison de l’Edison Electric Institute en 2010 ainsi qu’un prix Innovation de l’Institution of Engineering and Technology en 2012.

M. André Rochette, président Ecosystem
M. Joao Pedro Fernandes Trovao, professeur à l’Université de Sherbrooke
M. Karim Zaghib, directeur de l’Institut de la recherche d’Hydro-Québec

Karim Zaghib, directeur général – Centre d’excellence en électrification des transports et stockage d’énergie à Hydro-Québec, figure dans le prestigieux palmarès The World’s Most Influential Scientific Minds 2015 et 2016 de Clarivate Analytics (anciennement Thomson Reuters), qui recense les scientifiques les plus cités par leurs pairs. À l’Institut de recherche d’Hydro-Québec (IREQ) depuis plus de 20 ans, il contribue notamment au développement des matériaux de batteries lithium-ion pour l’électrification des transports et le stockage d’énergie.

M. Zaghib est l’auteur de 368 articles scientifiques et l’éditeur ou le coéditeur d’une vingtaine de livres. Il est désigné comme co-inventeur dans 550 brevets. L’Electrochemical Society, dont il est un membre très actif, lui a décerné les prix Energy Technology Division Award 2009 et Battery Division Technology Award 2013 ainsi que le titre d’ECS Fellow (2011). Ses recherches lui ont également valu des prix de la part de l’International Electric Research Exchange en 2008 et de l’International Battery Association en 2010 et 2017.

M. Zaghib est titulaire d’une maîtrise (1987) et d’un doctorat (1990) en électrochimie de l’Institut national polytechnique de Grenoble en France. De 1990 à 1992, il a fait des recherches postdoctorales financées par Saft, un leader mondial des batteries de haute technologie, et par la Direction générale de l’armement du ministère français de la Défense. De 1992 à 1995, il a été chercheur invité du ministère du commerce et de l’industrie du Japon. En 2002, il a reçu l’habilitation à diriger des recherches (HDR) en science des matériaux de l’Université Pierre et Marie Curie (France).

Grâce à ses travaux, Hydro-Québec a été la première société du monde à utiliser le phosphate de fer lithié dans une cathode de batterie lithium-ion et à mettre au point des anodes en graphite naturel et en nanotitanates. Les plus récentes avancées découlant de ses travaux, réalisées en collaboration avec des centres de recherche étrangers, notamment de Singapour et d’Espagne, ouvrent la voie à la prochaine génération de batteries pour véhicules électriques. Ses travaux sont également à l’origine d’un partenariat avec Sony pour la création de la coentreprise Technologies Esstalion, qui développe des systèmes de stockage d’énergie de grande capacité.

X