Politique énergétique

Hydroélectricité

L'eau comme source d'énergie

Les barrages hydroélectriques

Le développement hydroélectrique au Québec

Le cadre réglementaire pour la production privée

Les considérations environnementales

Les perspectives économiques


Énergie éolienne
Pétrole et gaz naturel
Innovation

Changements climatiques

Informations géoscientifiques pétrolières et gazières





Hydroélectricité



 

Le Québec dispose d’un important réseau hydrographique dont une partie a été mise en valeur à des fins de production hydroélectrique. Grâce à l’hydroélectricité, les Québécois disposent d’une forme d’énergie renouvelable et compétitive, dont les impacts sur l’environnement et le climat sont très limités par rapport aux autres sources de production électrique traditionnelles.


Par le passé, la mise en valeur de cette ressource s’est largement appuyée sur le développement d'industries des secteurs forestier et métallurgique. Par la suite, le gouvernement a confié à Hydro-Québec le mandat d'aménager l'immense potentiel hydroélectrique de l'ensemble du territoire.

La stratégie énergétique du Québec 2006-2015 repose d’abord sur une relance et une accélération du développement de notre patrimoine hydroélectrique qui avait connu un ralentissement à la fin des années quatre-vingt-dix.

Les priorités d’action

L’action gouvernementale s’articule autour des axes d’intervention suivants :

  1. lancer de nouveaux grands projets hydroélectriques représentant 4 500 MW;
  2. une fois nos besoins comblés, accroître les exportations d’électricité;
  3. utiliser notre avantage tarifaire afin de renforcer le Québec;
  4. limiter la place de l’énergie nucléaire au Québec, grâce au développement hydroélectrique.

Une stratégie ambitieuse

En lançant de nouveaux projets hydroélectriques de 4 500 MW, le gouvernement met en œuvre une vision du développement hydroélectrique fondée sur le développement durable.

La stratégie retenue est ambitieuse. Grâce à des projets représentant 4 500 MW et des investissements nouveaux de l’ordre de 25 milliards de dollars ainsi que la création d’environ 70 000 emplois, le Québec vivra un rythme de développement équivalant à celui de la deuxième phase de la Baie-James.

Cette stratégie profitera aux régions du Québec. Elle sera mise en œuvre en collaboration avec les nations autochtones.

La démarche retenue pour les grands projets hydroélectriques est marquée au sceau de l’innovation et de l’audace. Elle conduira à bâtir un important « portefeuille » de projets, en réduisant globalement les délais de réalisation sans compromettre d’aucune façon la rigueur des analyses nécessaires ou la solidité des négociations préalables.

La stratégie de relance et d’accélération du développement de notre patrimoine hydroélectrique contribuera par ailleurs directement à la lutte contre les changements climatiques et en particulier au développement durable du nord-est américain.

  • L’eau comme source d’énergie >>
  • Les barrages au Québec >>
  • Le développement hydroélectrique au Québec >>
  • Le cadre réglementaire du développement de la production privée >>
  • Les considérations environnementales >>
  • Les perspectives économiques >>