Vous êtes ici :
Communiqué de presse Mines

Enquête sur l’investissement minier au Québec – Le ministre Arcand se réjouit de la relance des investissements miniers au Québec

Québec, le 31 mars 2017 ─ Une enquête effectuée par l’Institut de la statistique du Québec divulgue que les investissements miniers totaux au Québec ont augmenté de 2,5 % entre 2015 et 2016 pour atteindre 2,56 G$. Il s’agit là d’une première augmentation observée depuis le sommet historique de 2012. Selon les intentions exprimées par les compagnies minières, le niveau d’investissement devrait poursuivre sa lancée pour totaliser 2,64 G$ en 2017.

L’enquête révèle également la reprise des investissements en exploration et en mise en valeur avec une augmentation des dépenses de 7,8 % en 2016, une première depuis 2011, un autre point positif pour la croissance à long terme du secteur minier au Québec.

Ainsi, les investissements réalisés en 2016 demeurent près de la moyenne des dix dernières années, qui est d’environ 3 G$, ce qui est rassurant pour le secteur minier du Québec. En outre, une relance des investissements miniers laisse présager une amélioration du contexte économique. Il est important de mentionner qu’à cet égard le Gouvernement du Québec s’est clairement engagé à mettre en place un environnement d’affaires stable et prévisible de façon à rétablir le climat de confiance auprès des investisseurs. Le gouvernement a d’ailleurs dévoilé l’année dernière la Vision stratégique du développement minier au Québec qui vise à permettre au Québec de consolider sa place parmi les chefs de file mondiaux dans le secteur minier.

Rappelons que le dernier sondage annuel de l’Institut Fraser place le Québec au sixième rang mondial des territoires les plus attrayants pour l’investissement minier sur un total de 104 régions sondées. Il s’agit d’une progression remarquable, puisque le Québec occupait la 18e position lors du sondage de 2013. En 2016, le Québec a notamment obtenu d’excellents résultats quant au potentiel minéral, aux connaissances géologiques et à sa main‑d’œuvre qualifiée. L’enquête de l’Institut Fraser met également en évidence la performance du Québec en ce qui a trait à la délivrance des permis d’exploration minière.

Citation :

« Je me réjouis des données révélées par l’Institut de la statistique du Québec qui sont plus qu’encourageantes pour la croissance à long terme du secteur minier québécois. Notre gouvernement s’est doté d’une vision claire et ambitieuse pour le développement minier durable au Québec. La relance des investissements miniers de même que la sixième place obtenue par le Québec dans le dernier sondage de l’Institut Fraser démontrent que notre plan fonctionne et que le Québec est plus que jamais dans le peloton de tête des territoires les plus propices à attirer des investisseurs ».

Pierre Arcand, ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles, ministre responsable du Plan Nord et ministre responsable de la région de la Côte‑Nord

La Vision stratégique du développement minier au Québec

La Vision stratégique du développement minier au Québec, lancée en mars 2016, propose des pistes d’action concrètes pour permettre à l’activité minière de prendre un nouvel essor et ainsi consolider la place du Québec parmi les chefs de file du développement minier responsable. Le gouvernement met notamment en œuvre des mesures pour mettre en valeur les filières minières actuelles et en développer de nouvelles, prévenir et atténuer les impacts sur l’environnement et promouvoir la participation citoyenne et la transparence.
mern.gouv.qc.ca/mines/strategie

L’industrie minière au Québec

En plus d’investissements annuels importants, c’est :

  • 28 000 emplois directs et indirects;
  • 7,7 G$ en valeur de ventes en 2015;
  • une production minière diversifiée de 28 minéraux différents (15 métaux et 13 minéraux industriels);
  • 23 mines actives et près de 30 projets miniers.

Partager

X