Communiqué de presse Énergie

Soutien aux entreprises – Le ministre Arcand participe à l’inauguration d’une usine de biocharbon à Bécancour

Bécancour, le 24 février 2017 – L’entreprise Airex produira du biocharbon à grande échelle à partir notamment de la biomasse forestière. C’est grâce à une aide financière de 2,66 M$ du gouvernement que l’entreprise exploitera une usine de démonstration de torréfaction de biomasse. L’aide financière gouvernementale permettra également la commercialisation des produits de l’entreprise.

Le biocharbon peut remplacer plusieurs carburants fossiles, dont le mazout et le charbon. Advenant un déploiement au Québec à la suite du projet de démonstration, ce sont des émissions de GES de plus de 780 000 t éq. CO2 qui pourraient être évitées en cinq ans.

Le ministre Pierre Arcand a participé aujourd’hui à l’inauguration de cette nouvelle usine de Bécancour. Le projet, dont le coût total s’élève à environ 10 M$, a notamment bénéficié d’une aide de 2,63 M$ provenant du programme Technoclimat du ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles (MERN) ainsi que d’une aide de 31 527 $ provenant du Fonds de diversification économique du Centre-du-Québec et de la Mauricie du ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation (MESI).

Le programme Technoclimat est financé par le Fonds vert et la quote-part des distributeurs d’énergie. Ce projet s’inscrit en droite ligne avec le Plan d’action 2013 2020 sur les changements climatiques ainsi qu’avec les objectifs de la Politique énergétique 2030.

Citations :
« Nous nous engageons à soutenir des projets comme celui d’Airex Énergie, un procédé novateur en matière d’énergie émergente qui permettra la réduction des émissions de GES en plus de l’utilisation de sous-produits forestiers, une ressource locale et renouvelable. L’atteinte des cibles fixées dans la Politique énergétique 2030 repose sur l’utilisation d’énergies moins dommageables pour l’environnement et sur l’efficacité avec laquelle nous les utilisons. C’est notamment grâce à l’engagement des dirigeants des entreprises québécoises comme ceux d’Airex Énergie que nous parviendrons à une réelle modernisation de notre économie grâce à la transition énergétique ».

Pierre Arcand, ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles et ministre responsable du Plan Nord

« Je me réjouis de voir que des dirigeants d’entreprise de chez nous ont développé une nouvelle technologie qui permettra de produire de l’énergie plus efficacement tout en réduisant les émissions de GES. Bien implantée depuis plus de 35 ans, Airex est un bon exemple de la contribution que peut avoir la communauté entrepreneuriale du Centre-du-Québec dans la lutte contre les changements climatiques ».

Laurent Lessard, ministre responsable de la région du Centre-du-Québec

« La croissance économique du Québec repose sur trois actions gouvernementales majeures : miser sur le manufacturier innovant, soutenir l’entrepreneuriat et stimuler les exportations. L’appui financier que nous apportons à l’entreprise Airex Énergie y répond parfaitement. Notre présence répétée dans la région confirme notre engagement à offrir à nos PME l’aide concrète et nécessaire qui leur permettra d’innover, de croître et d’assurer leur pérennité. L’annonce d’aujourd’hui témoigne assurément de la vitalité et du dynamisme de la communauté entrepreneuriale de Bécancour et de la région du Centre-du-Québec. »

Lise Thériault, vice-première ministre, ministre responsable des Petites et Moyennes Entreprises, de l’Allègement réglementaire et du Développement économique régional

« Grâce au Fonds vert, dont les revenus sont principalement issus du marché du carbone, le gouvernement soutient les entreprises dans leur transition vers un monde plus sobre en carbone. En plus de contribuer à la modernisation et au développement durable de notre économie, cette mesure concrète, qui s’inscrit dans notre Plan d’action 2013-2020 sur les changements climatiques, nous permet de lutter, ensemble, contre les changements climatiques afin d’assurer une qualité de vie à nos enfants. Faisons-le pour eux! »

David Heurtel, ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques

« Avec les cibles établies par la nouvelle politique énergétique 2030 qui visent, entre autres, l’élimination de l’utilisation du charbon thermique, nous avons confiance que notre procédé unique de torréfaction pourra contribuer aux efforts du Gouvernement du Québec en permettant le remplacement du charbon utilisé dans les cimenteries et les procédés métallurgiques ».

Sylvain Bertrand, directeur général d’Airex Énergie

Liens connexes :

• Le programme Technoclimat encourage le développement de nouvelles technologies ou de procédés qui permettent la réduction des émissions de GES : efficaciteenergetique.gouv.qc.ca.
• La Politique énergétique 2030 présente une vision rassembleuse et des cibles ambitieuses proposées par le gouvernement pour opérer une transformation majeure du portrait de l’énergie au Québec : politiqueenergetique.gouv.qc.ca.
• Le Fonds de diversification économique du Centre-du-Québec et de la Mauricie offre des outils financiers souples aux PME de ces régions. Il permet entre autres de soutenir la création, le démarrage et la croissance d’entreprises performantes et innovantes, en plus d’appuyer des projets de développement de nouveaux produits ou procédés : www.economie.gouv.qc.ca/plancdqmauricie.

Partager

X